Val-d'Oise: tentatives d'enlèvement de quatre fillettes, un homme déjà en prison confondu par son ADN

Val-d'Oise: tentatives d'enlèvement de quatre fillettes, un homme déjà en prison confondu par son ADN

Publié le :

Mercredi 13 Décembre 2017 - 09:27

Mise à jour :

Mercredi 13 Décembre 2017 - 09:30
Un homme de 28 ans, déjà en prison pour des faits d'agression sexuelle sur mineure, a été mis en examen pour des tentatives d'enlèvement sur quatre fillettes, remontant au printemps, dans le Val-d'Oise.
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les policiers sont allés chercher leur suspect en prison. Un homme de 28 ans, déjà condamné dans une affaire d'agression sexuelle sur mineure, a en effet été mis en examen vendredi 8 pour des tentatives d'enlèvement sur quatre fillettes, survenues entre le 1er mars et le 27 avril à Pontoise dans le Val-d'Oise.

Les victimes sont âgées de 8 à 12 ans. Elles avaient toutes les quatre été agressées par cet individu dans le hall de leur immeuble, dans la résidence Les Hauts de Marcouville à Pontoise, alors qu'elles rentraient de l'école.

Il leur avait mis la main sur la bouche et les avait menacées de leur faire du mal si elles ne le suivaient pas au sous-sol. Mais à chaque fois, les fillettes s'étaient débattues et avaient réussi à fuir avant de tout raconter à leurs parents.

Lire aussi: Un ado invente une agression inspirée de l'affaire Théo

Un profil ADN masculin avait pu être établi et les petites filles avaient décrit leur agresseur, qui n'avait pas pris la peine de dissimuler son visage. Mais jusqu'à récemment, les enquêteurs n'arrivaient à relier leur suspect à personne.

Sauf que fin août, cet homme a été arrêté pour port d'arme blanche à Epinay-sur-Seine, et a été mis en examen pour agression sexuelle sur une fillette de 9 ans. Il a ensuite été condamné à cinq ans de prison pour cette affaire. Et son ADN a évidemment été enregistré dans la base de données de la police. C'est ça qui a permis aux enquêteurs de Cergy (en charge des investigations sur ces tentatives d'enlèvement) de faire le rapprochement.

Un homme de 28 ans a mis en examen pour tentatives d'enlèvement sur quatre fillettes. Il était déjà en prison pour une agression sexuelle sur mineure.


Commentaires

-