Val-de-Marne: 16 ans, sans permis, l'adolescent se fait contrôler à 160km/h

A donf

Val-de-Marne: 16 ans, sans permis, l'adolescent se fait contrôler à 160km/h

Publié le :

Mardi 25 Novembre 2014 - 15:53

Mise à jour :

Mardi 25 Novembre 2014 - 19:17
A seulement 16 ans, un jeune homme s'est fait arrêter au volant de la BMW de son père, dimanche 23 novembre au soir, pour excès de vitesse dépassant les 50km/h et conduite sans permis. Il a été flashé à 160km/h.
©Gile Michel/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Les faits reprochés sont lourds: conduite sans permis et grand excès de vitesse. Mais ils le sont surtout à un jeune homme de 16 ans seulement.

Dimanche 23 novembre au soir, les policiers effectuent des contrôles de vitesse sur une portion de l'autoroute A6, dans le Val-de-Marne, lorsqu'ils prennent en chasse un véhicule en situation de grand excès de vitesse. Le véhicule a été "flashé" à 160km/h au lieu des 110km/h maximum autorisés sur cette portion.

Rapidement rattrapé par  les hommes de la Direction de l'ordre public et de la circulation (DOPC), le jeune homme a dû se rabattre et se soumettre au contrôle. Sans permis, car il n'a même pas l'âge de passer l'examen, il a été conduit au poste.

Le père, à qui appartient le véhicule BMW "emprunté" (il l'avait acheté la veille…), a dû venir récupérer son fils dans la soirée. Selon RTL, la voiture n'était même pas encore totalement assurée... L'auteur des faits va être convoqué au tribunal le 28 janvier prochain, selon une source policière.

S'il avait été détenteur du permis de conduire, le jeune inconscient se le serait vu immédiatement retiré pour une durée pouvant aller jusqu'à 3 ans. Le code de la route prévoit également une amende forfaitaire de 1.500 euros pour les excès de vitesse supérieurs ou égal à 50km/h.

Les textes légaux prévoient de lourdes sanctions pour les conducteurs sans permis, ce qui est considéré comme un délit. Ceux-ci s'exposent à une peine pouvant aller jusqu'à un an d'emprisonnement et 15.000 euros d'amende. La "confiscation obligatoire" du véhicule peut également être prononcée, sauf décision contraire et motivée du juge.

 

 

Le jeune homme devra répondre de ses actes au tribunal, en janvier prochain.

Commentaires

-