Val-de-Marne: une infirmière ne sera pas naturalisée parce qu'elle travaille trop

Val-de-Marne: une infirmière ne sera pas naturalisée parce qu'elle travaille trop

Publié le :

Vendredi 19 Juillet 2019 - 13:46

Mise à jour :

Vendredi 19 Juillet 2019 - 14:05
© JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Une infirmière du Val-de-Marne s'est vu refuser la nationalité française par la préfecture. L'administration a en effet décrété qu'elle travaillait trop et ne respectait pas la réglementation du temps de travail en France.

L'incompréhension est grande après cette décision de la préfecture du Val-de-Marne. Un internaute a publié une lettre de refus de demande de naturalisation qu'une amie infirmière avait reçue le 12 juillet dernier.

Dans cette lettre, la préfecture indique ainsi qu'après examen de son dossier, l'administration n'acceptait pas sa demande de naturalisation parce que l'infirmière… travaille trop.

En effet et toujours selon la lettre reçue, l'infirmière cumule trois emplois à la clinique de l'Orangerie, au centre hospitalier intercommunal de Créteil et à la fondation Rothschild. Au total donc, cette femme travaille 271 heures par mois.

A voir aussi: Un député LR veut subordonner la naturalisation à l'ajout d'un prénom français

"Vous êtes ainsi en infraction au regard de la réglementation sur le temps de travail en France", poursuit ainsi la lettre de la préfecture du Val-de-Marne.

L'infirmière ne compte pas en rester là et contestela décision de la préfecture. Le recours peu tout de même prendre plusieurs années.

Sur Twitter, de nombreux internautes se sont indignés devant ce refus "injuste". "Ce n’est pas parce que c’est la loi que l’on ne peut pas la trouver scandaleuse", a de son côté estimé l'auteur du tweet qui a provoqué la polémique.

A lire aussi:

Mamoudou Gassama naturalisé français après avoir sauvé un enfant

Au Liban, un décret de naturalisation suscite un tollé

Une infirmière s'est vu refuser une naturalisation française sous prétexte qu'elle travaillait trop.


Commentaires

-