Val-d'Oise: il agressait sexuellement les jeunes filles à proximité de la gare

Déjà condamné

Val-d'Oise: il agressait sexuellement les jeunes filles à proximité de la gare

Publié le :

Lundi 29 Janvier 2018 - 17:49

Mise à jour :

Lundi 29 Janvier 2018 - 18:03
A partir de mardi, un homme de 29 comparaît devant la cour d'assise du Val-d'Oise pour deux tentatives de viol et une agression sexuelle. Le suspect, déjà condamné quand il était mineur, semblait obsédé par l'idée du viol et sévissait autour de la même gare.
©Michael Coghlan/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

C'est un suspect au profil particulièrement inquiétant qui comparaît à partir de mardi 30 devant la cour d'assises du Val-d'Oise. L'homme âgé de 29 ans est poursuivi pour deux tentatives de viol et une agression sexuelle, commises à proximité de la gare de Soisy-Champ de courses d'Enghien (commune de Soisy-sous-Montmorency), son terrain de chasse présumé. L'accusé a reconnu une partie des faits.

L'affaire qui a permis de l'arrêter remonte au 20 décembre 2015. Ce soir-là, peu avant 22h, l'homme se jette sur une adolescente de 15 ans descendant tout juste du Transilien. La jeune fille était justement en train d'appeler sa mère, se sentant suivie, lorsque le pervers passe à l'attaque et lui enserre la tête dans un sac et la traîne entre deux camions.

Détail atroce, la jeune adolescente hurlera à travers le sac, en ayant toujours le téléphone à la main, sa mère au bout du fil. Des riverains parviendront à mettre le malfaiteur en fuite avant qu'il ne viole la malheureuse qui restera traumatisée. D'après le journal Le Parisien, elle tentera de se suicider cinq mois plus tard.

L'enquête va permettre d'identifier le suspect, reconnu comme un client régulier du Franprix du secteur, où les policiers vont le cueillir neuf jours plus tard.

Lire aussi: Trappes: le violeur présumé d'une fillette de 11 ans interpellé au Sénégal

C'est au cours de l'enquête qu'ils vont raccrocher le suspect à une autre tentative de viol datant de novembre 2015 où une femme agressée a échappé de justesse au viol en klaxonnant pour alerter l'entourage. Une autre jeune femme sera attaquée trois jours plus tard, toujours dans le même secteur de la gare, alors qu'elle rentrait chez elle. Là encore, des cris feront fuir l'agresseur.

Le suspect reconnaît les deux premiers cas mais "ne se souvient plus" du troisième. Le suspect est en outre loin d'être inconnu des services de police ayant déjà été condamné pour viol alors qu'il n'était encore qu'un mineur. Au cours de l'enquête, les enquêteurs ont découvert que l'homme était accro aux vidéos pornographiques représentant des viols, à un point tel que l'un des experts psychiatres a évoqué la possibilité d'une altération de son discernement.

L'homme a reconnu une partie des faits.

Commentaires

-