Val-d'Oise: la dispute dégénère, il tue sa mère et tente de lui trancher la tête avec une feuille de boucher

Val-d'Oise: la dispute dégénère, il tue sa mère et tente de lui trancher la tête avec une feuille de boucher

Publié le :

Jeudi 13 Juillet 2017 - 09:06

Mise à jour :

Jeudi 13 Juillet 2017 - 09:14
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un jeune homme de 29 ans a commis l'irréparable mardi 11. Lors d'une dispute avec son beau-père, il se saisira d'une feuille de boucher et massacrera sa mère, avant d'essayer de décapiter son cadavre.Il a été arrêté au cours d sa fuite, et souffrirait de troubles psychiatriques.

Le drame a pour origine une dispute familiale. Mais celle qui a secoué cette maison de la Frette-sur-Seine, dans le département du Val-d'Oise, a dégénéré en boucherie à l'état pur.  Un jeune homme de 29 ans a été arrêté mardi 11, alors qu'il était en fuite. Il est accusé d'avoir tué sa mère un peu plus tôt dans la journée en la décapitant à l'aide d'une feuille de boucher.

Tout a commencé peu avant 13 heures. Le suspect se dispute avec le compagnon de sa mère, une ancienne institutrice reconvertie dans la rénovation de meubles. Des coups sont échangés. Pour une raison encore mal définie, le jeune homme se saisit d'une feuille de boucher et frappe sa mère. Cette dernière, mortellement touchée s'effondre au sol et son fils va commencer à s'acharner sur la malheureuse en essayant de lui sectionner la tête en s'y prenant à plusieurs reprises.

Après ce massacre, l'homme (qui réside habituellement chez son père biologique à Herblay) saute dans la voiture de son beau-père, une Peugeot 206, et file direction Paris. Les secours sont prévenus, mais ils ne peuvent que constater la mort de la malheureuse victime, âgée d'une cinquantaine d'années, égorgée de la main de son fils.

Deux heures plus tard, en plein après-midi, le véhicule est repéré sur le Champ-de-Mars et le jeune homme est appréhendé alors qu'il se trouvait au pied de la tour Eiffel.

Selon les premiers éléments de l'enquête, la victime et son compagnon allait déménager dans quelques jours pour s'installer dans le sud de la France, bien que l'on ignore si c'est cette question qui a déclenché la dispute. Le jeune souffrirait de troubles psychiatriques sérieux qui auraient pu justifier son passage à l'acte, mais les faits n'ont pas encore été confirmés. 

L'homme a été arrêté par la police deux heures après les faits.

Commentaires

-