Vannes: les images de l'agression violente de plusieurs policiers (vidéo)

Quartier de Kercado

Vannes: les images de l'agression violente de plusieurs policiers (vidéo)

Publié le :

Lundi 12 Mars 2018 - 12:41

Mise à jour :

Lundi 12 Mars 2018 - 12:53
Trois policiers ont été caillassés jeudi à Vannes dans un quartier sensible alors qu'ils arrêtaient un jeune à scooter. "Ouest-France" a diffusé les images de cette agression.
© DENIS CHARLET / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les images du caillassage des policiers sont impressionnantes. Trois fonctionnaires ont été violemment pris à partie jeudi 8 à Vannes dans le quartier de Kercado alors qu'ils se livraient à l'interpellation d'un jeune en scooter. Les policiers ont été la cible de jets de projectiles de la part d'une trentaine d'individus qui oint tenté d'empêcher l'arrestation.

Sur les images diffusées par Ouest-France, on peut constater qu'un des membres des forces de l'ordre a sorti son arme de service et à mis en joue ses agresseurs tandis qu'un des ses collègues tentait de les tenir en respect avec sa bombe lacrymogène.

"L'équipage a essuyé des jets de pierres, de canettes, et même d'un meuble traînant dans la rue et destiné aux encombrants", a expliqué le commandant Olivier Lemanissier au journal Le Télégramme. Sur la vidéo, on constate en effet qu'un meuble est jeté sur le dos d'un des policiers. Les fonctionnaires n'ont pas été blessés mais leur véhicule garde les stigmates de cette violente agression.

Placé en garde à vue, le pilote du scooter, âgé de 15 ans, a été placé dans un foyer dans le nord de la France. Trois autres personnes, dont un mineur, ont depuis été interpellées pour les jets de pierres. Le mineur a été placé sous contrôle judiciaire.

"Cette scène est choquante. Le quartier de Kercado (comme celui de Ménimur) est devenu une zone de non droit. Les policiers ne peuvent plus patrouiller sans être la cible de jets de pierres. Et l’interpellation d’un délinquant prend maintenant des tournures comme celle vécue jeudi soir", a expliqué un responsable syndical Unité SGP Police-FO à Ouest-France.

 

Les policiers ont été la cible de jets de projectiles lors d'une interpellation.

Commentaires

-