Vannes: un bidon d'acide explosif dans un lycée, les démineurs interviennent

Acide picrique

Vannes: un bidon d'acide explosif dans un lycée, les démineurs interviennent

Publié le :

Mardi 12 Juin 2018 - 10:55

Mise à jour :

Mardi 12 Juin 2018 - 11:07
Les démineurs sont intervenus ce mardi matin un lycée Saint-Paul de Vannes (Morbihan) pour procéder à la destruction d'un bidon contenant une substance hautement explosive. Le récipient rempli d'acide picrique, au pouvoir de destruction comparable au TNT, a été découvert par des professeurs au milieu d'autres produits utilisés en cours de chimie.
©Denis Charlet/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Les cours ont été annulés ce mardi 12 au lycée Saint-Paul de Vannes (Morbihan) pour permettre aux démineurs d'intervenir. La veille, un bidon contenant une substance hautement explosive a été découvert dans un laboratoire de physique-chimie.

Il s'agit d'acide picrique, qui peut se présenter sous forme solide (cristaline) ou liquide s'il est dilué dans de l'eau pour le rendre plus stable. Outre ses propriétés corrosives, l'acide picrique peut provoquer des explosions d'une puissance comparable à celle du TNT à quantité équivalente. Il a d'ailleurs été utilisé dans certains obus durant la Première guerre mondiale.

Lorsque cette substance se trouve à l'état solide, un simple choc ou une mauvaise manipulation peut provoquer sa détonation, rappelle Ouest France, c'est pourquoi elle est généralement transportée à l'état liquide, forme sous laquelle elle reste dangereuse.

Lire aussi: Seine-et-Marne - un véhicule suspect neutralisé devant un centre commercial

Le bidon en question a été découvert lundi 11 au soir, posé au milieu de plusieurs dizaines d’autres produits, sur des paillasses, par des professeurs qui souhaitaient faire un peu de rangement. On ignore cependant dans quelles conditions un tel produit -qui n'a visiblement rien à faire dans une école- a pu se retrouver au milieu du stock d'un lycée ou depuis combien de temps il se trouvait là.

Par précaution, l'établissement scolaire a été fermé ce mardi pour permettre aux démineurs de procéder à la destruction du bidon, laquelle devait intervenir dans la matinée. Le maire avait prévenu qu'il mettrait une salle à disposition pour accueillir les élèves n'ayant pas été prévenus à temps.

 

On ignorait ce mardi depuis combien de temps ce bidon d'acide picrique se trouvait dans le lycée.

Commentaires

-