Var: des passants découvrent un cadavre ligoté et coupé en morceaux en train de brûler

Var: des passants découvrent un cadavre ligoté et coupé en morceaux en train de brûler

Publié le :

Mardi 27 Décembre 2016 - 10:52

Mise à jour :

Mardi 27 Décembre 2016 - 11:13
©Bohac Yann/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Horrible découverte que celle faite par des passants ce lundi: un corps en train de se consumer. Les enquêteurs arrivés sur les lieux réaliseront que la victime était en fait enfermée dans une valise, découpée en morceaux et attachée.

Ils pensaient se déplacer sur un incendie, mais la réalité de ce qu’ils ont trouvé confinait à l’horreur. Des policiers du Var ont découvert lundi 26 sur un petit chemin de la commune du Pradet, non loin de la préfecture Toulon, un cadavre calciné et atrocement mutilé.

Il est 18 heures environ quand des passants constatent un feu sur un chemin, "à proximité de la mine du cap Garonne" indique le quotidien Var-Matin . Les premiers témoins, constatant qu’il s’agissait d’un corps humain en train de se consumer, ont alerté les autorités. Des policiers du commissariat de La Garde et de la brigade anticriminalité de Toulon sont alors arrivés sur les lieux et on pu observer la scène, plus atroce encore que prévue.

Les enquêteurs ont en effet découvert qu’il ne s’agissait en fait que de la moitié d’un corps, la partie supérieure du cadavre exactement, qui était en train de se consumer, enfermée dans une valise. Ils n’ont pas eu besoin d’aller très loin pour retrouver le reste de la dépouille: les jambes se trouvaient à proximité. Une scie a en outre été retrouvée sur les lieux.

Le quotidien local qui parle même d’un cadavre découpé "en quatre morceaux"–affirme également que la partie de son corps qui a été rentrée dans la valise, ligotée avant d’être incendiée . L'identité de la victime n’a cependant pas encore été établie avec certitude mais selon le parquet il s'agirait d'un homme de 20 à 30 ans. Une cause possible de la mort serait un coup violent à la tête. Le corps présentait également des traces de coups de couteau. Une autopsie prévue ce mardi 27 devrait répondre à ces questions, ainsi qu’établir le déroulement du supplice de l’individu.

 

L'autopsie devrait en dire plus sur les causes de la mort et l'identité de la victime.


Commentaires

-