Versailles: cinq saisonniers du Château mis en examen pour trafic de faux billets

Versailles: cinq saisonniers du Château mis en examen pour trafic de faux billets

Publié le :

Mercredi 12 Octobre 2016 - 18:58

Mise à jour :

Mercredi 12 Octobre 2016 - 18:59
Cinq saisonniers du Château de Versailles ont été mis en examen mardi 11 pour escroquerie. Les trois hommes et deux femmes sont soupçonnés d'avoir vendu des milliers de faux tickets à des touristes.
©Mic/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Selon les enquêteurs, "ils ont été trop gourmands". Trois hommes et deux femmes âgés de 21 à 34 ans, employés du château de Versailles, ont été mis en examen mardi 11 pour escroquerie. Les cinq saisonniers sont soupçonnés d'avoir vendu des milliers de faux tickets à des touristes qui venaient visiter la résidence de Louis XIV. En deux mois, ils auraient fait perdre plus de 250.000 euros à l'organisme qui gère le monument.

Les faux tickets étaient destinés à assister aux spectacles des "Grandes eaux" musicales qui se déroulent dans les célèbres jardins du Château.

Selon les premiers éléments de l'enquête, les malfaiteurs revendaient des tickets déjà utilisés au cours de la semaine alors qu'ils fournissaient des faux-billets le week-end. Ils ont été pris en flagrant délit dimanche 9 octobre, suite à des soupçons que la direction du monument avait sur eux. "C'est parce que certains de leurs collègues avaient remarqué que cette équipe ne passait pas les tickets dans les machines à oblitérer que le pot aux roses a été découvert" a précisé une source proche du dossier au Parisien.

 Lors de son interpellation, l'un des mis en examen avait plus de 150 faux-billets sur lui qu'il vendait la bagatelle de 10 euros pièce.

L'un des hommes a été écroué. Soupçonné d'être le meneur de ce trafic, ce saisonnier depuis quatre ans n'a pas reconnu toute la responsabilité dans le délit. Les quatre autres suspects ont été placés sous contrôle judiciaire.

L'enquête se poursuit pour tenter de retrouver d'éventuels complices tandis que les forces de l'ordre estiment que ce manège aurait pu être bien plus ancien que août 2016, date présumée du début du trafic. 

 

Cinq saisonniers du Château de Versailles ont été mis en examen mardi 11 pour escroquerie.


Commentaires

-