Versailles: l'interpellé dessinait des croix gammées dans le RER (photos)

Versailles: l'interpellé dessinait des croix gammées dans le RER (photos)

Publié le :

Mercredi 27 Février 2019 - 17:33

Mise à jour :

Mercredi 27 Février 2019 - 17:37
©Thomas Samson/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un homme de plus de 60 ans soupçonné d'avoir tagué plusieurs croix gammées dans une rame du RER C a été interpellé mercredi matin en gare de Versailles-Rive gauche.

 

Il a été pris en flagrant délit. Un homme a été interpellé par les forces de l'ordre ce mercredi matin dans une gare du RER C à Versailles, soupçonné d’être l’auteur de tags antisémites. Selon le journal Le Parisien, lors de son audition par la police il "a reconnu être l’auteur d’une cinquantaine de croix gammées et tags antisémites dans les gares et trains du RER C".

C’est un voyageur qui avait alerté la SNCF mardi après-midi, en gare de Versailles-Chantiers, signalant l’inscription dans sa rame de RER C d’une dizaine de croix gammées et d'injures racistes sur Twitter.

La RATP s'est immédiatement saisie de la question et a étudié les images des caméras de vidéosurveillance et a réussi à identifier l'individu. Les agents de la Suge (la Sûreté générale de la SNCF) ont pu procéder à son interpellation en gare de Versailles-Rive gauche vers 6h ce mercredi. Il a été remis aux forces de l'ordre et placé en garde à vue.

Lire aussi - De nouvelles inscriptions antisémites découvertes à Paris

"Comme quoi, il n’y a pas d’âge pour faire n’importe quoi. C’est un homme de plus de 60 ans. Il pourrait être l’auteur d’autres tags du même genre sur le réseau de l’Ile-de-France. Des dessins similaires ont déjà été relevés le 16 février dernier", a expliqué une source proche de l'enquête à 78actu

La SNCF avait porté plainte, pour dégradation de matériel, mais aussi incitation à la haine. Sur Twitter, le directeur de SNCF Transilien, Alain Krakovitch s'est félicité de l'interpellation de cet individu pris "en plein flagrant délit" en gare de Versailles rive gauche.

Voir:

Injures envers Finkielkraut: l'avocat du suspect rejette tout antisémitisme

Des amendes pour les plateformes qui laissent des propos antisémites

Un homme de plus de 60 ans soupçonné d'avoir tagué plusieurs croix gammées dans une rame du RER C a été interpellé.


Commentaires

-