Vidéo d'un homme frappant un chat: la police se saisit de l'affaire

Vidéo d'un homme frappant un chat: la police se saisit de l'affaire

Publié le :

Lundi 27 Mai 2019 - 08:37

Mise à jour :

Lundi 27 Mai 2019 - 08:37
© JOEL SAGET / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La vidéo d'un jeune homme torturant un chat, en le frappant comme un ballon de football, a fait le tour des réseaux sociaux dimanche 26 mai et a indigné à l'internationale. La police française a décidé de se saisir de l'affaire, et a demandé aux internautes de ne surtout pas partager les images, qui sont d'une cruauté sans nom.

La vidéo d'un jeune homme d'une vingtaine d'années torturant un chat a fait le tour des réseaux sociaux ce week-end et a été énormément partagée sur Twitter, également par des comptes certifiés de célébrités du monde entier indignées par ces images de cruauté animale.

On y voit l'individu caresser la tête d'un chat roux, avant de lui donner un violent coup de pied et de le faire voler plusieurs mètres plus loin, sous les éclats de rire de la personne tenant le téléphone portable qui filmait la scène…

Les internautes ont vite lancé une chasse à l'homme et ont relayé en masse cette vidéo dans le but d'identifier le coupable, l'abreuvant d'insultes au passage.

Le "buzz" a été si retentissant et les signalements à la plateforme Pharos si nombreux que la police nationale française a décidé de se saisir de l'affaire, demandant aux internautes de ne plus partager la vidéo.

Lire aussi: il enterre son chien vivant parce que son chat ne l'aime pas

Aucun élément sur l'image ne permet à première vue de déterminer où cette scène de cruauté animale a eu lieu.

Une enquête a été ouverte et tout est fait en ce moment-même pour identifier l'individu, qui a agi à visage découvert, en retraçant son adresse IP.

Voir aussi:

Tarn: un chat tué par balle à Albi, un octogénaire interpellé

Limoges: il tue un chat à coups de pied et exhibe le cadavre, prison ferme

La vidéo d'un chat frappé comme un ballon de football a indigné sur les réseaux sociaux ce week-end.

Commentaires

-