Vidéo d'une femme battue à coups de ceinture: des internautes cherchent à identifier les auteurs

Vidéo d'une femme battue à coups de ceinture: des internautes cherchent à identifier les auteurs

Publié le :

Mercredi 11 Avril 2018 - 20:58

Mise à jour :

Vendredi 13 Avril 2018 - 14:32
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'association L'Amicale des Jeunes du Refuge a diffusé ce mercredi sur Twitter la vidéo d'une femme battue à coups de ceinture pour ne pas être "restée à sa place", appelant à identifier le bourreau et son complice qui filmait. La police dit s'être saisie de l'affaire.

Les images sont difficilement soutenables. Une femme hurle de douleur et demande "pardon" à l'homme qui est en train de la frapper à coups de ceinture et de l'insulter, pendant qu'un complice filme la scène.

Son tord, avoir "sonné" chez son bourreau "sans autorisation" deux jours auparavant et ne pas être"restée à sa place". La jeune fille aura beau "reconnaître ses torts", promettre qu'elle ne le fera "plus jamais" elle n'échappera pas aux violences.

Lire aussi: Agression à coups de ceinture: une jeune femme prétend qu'il s'agit "d'un délire"

Cette vidéo a été dévoilée ce mercredi 11 sur le compte Twitter de L'Amicale des Jeunes du Refuge, "association militante LGBT d’entraide, de solidarité et de lutte contre l’homophobie". (En raison de son caractère violent et à la demande de la Police nationale, la rédaction de France-Soir a décidé de ne pas la diffuser ici).

Mais comme l'indique ce tweet, le drame en question "ne concerne pas la lutte contre l'homophobie, cela concerne TOUT le monde". "Les violences faites aux femmes c'est ça. Un homme qui bat violemment une femme avec sa ceinture pour lu rappeler où est sa place", ajoute le texte, porté à l'attention de la secrétaire d'Etat chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa.

Mise à jour: Femme battue à coups de ceinture et filmée: l'enquête "avance", l'agresseur identifié?

L'association cherche également à identifier les auteurs de cette agression en donnant les prénoms, lâchés par la victime dans sa détresse malgré l'interdiction de son bourreau. L'homme, de son propre aveu, préférait courageusement rester anonyme "au cas où la police voit cette vidéo". Mais c'est désormais chose faite. La Police nationale a en effet fait savoir via Twitter que les nombreux signalements notamment sur sa plateforme Pharos avaient fait leur effet.

"Nos enquêteurs de la PJ sont mobilisés pour en identifier les auteurs. Merci de votre mobilisation. Merci à tous de ne pas relayer cette vidéo", a-t-elle déclaré.

L'auteur des coups risques de trois à dix ans de prison selon la gravité des blessures de sa victime et le nombre de circonstances aggravantes retenues (usage d'une arme, préméditation, présence d'un complice...). L'auteur de la vidéo risque quant à lui cinq ans de prison.

Les auteurs d'une vidéo montrant une femme battue à coup de ceintures sont recherchés par la police nationale.


Commentaires

-