VIH: il transmettait volontairement le Sida à ses conquêtes, il risque 15 ans de prison

VIH: il transmettait volontairement le Sida à ses conquêtes, il risque 15 ans de prison

Publié le :

Lundi 13 Novembre 2017 - 11:32

Mise à jour :

Lundi 13 Novembre 2017 - 11:46
Soupçonné d'avoir volontairement transmis le Sida à ses conquêtes, un homme de 42 ans comparaît à partir de ce lundi devant la cour d'assises des Deux-Sèvres (Niort) pour "administration de substance nuisible ayant entraîné une infirmité permanente". Il encourt jusqu'à 15 ans de prison.
©Fayolle Pascal/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Il doit répondre de ses actes devant la justice. A partir de ce lundi 13, un homme de 42 ans comparaît devant la cour d'assises des Deux-Sèvres (Niort) pour "administration de substance nuisible ayant entraîné une infirmité permanente". Il est soupçonné d'avoir volontairement transmis le Sida à ses conquêtes, un délit pour lequel il encourt jusqu'à 15 ans de prison.

Selon les informations rapportées par Europe 1, son médecin lui aurait annoncé sa séropositivité en octobre 2003. C'est à ce moment là qu'il lui aurait expliqué la nécessité de se soigner et d'avoir des rapports sexuels protégés. Mais ses informations ne semblent pas avoir trouvé un écho favorable auprès du sidéen.  En effet, l'homme n'a respecté aucune des recommandations du médecin et n'aurait pas hésité à mentir à ses partenaires sexuelles.

L'une d'elles, Séverine, a raconté ce qu'elle a vécu en 2007 au micro de la radio. "Je lui avais demandé de se protéger, il a retiré le préservatif. Je l'ai rappelé plus tard pour lui dire qu'il était hors de question que l'on ait des relations s'il ne se protégeait pas. Et il m'a appelé une ou deux semaines plus tard pour me dire qu'il avait fait un test, que je vienne le voir", a-t-elle déclaré précisant qu'il était négatif. Et d'ajouter: "Jamais je n'aurais pu imaginer que quelqu'un puisse montrer un faux test, ce n'est même pas imaginable".

Ce n'est que plus tard, après deux ans de relation, qu'elle apprendra la vérité. Depuis, et après de nombreuses recherche, elle a retrouvé trois autres femmes contaminées par le même homme.

 Au total, avec plus de 36 millions de morts à ce jour, le VIH continue d’être un problème majeur de santé publique. Selon les chiffres de l'OMS, 1,1 million de personnes sont décédées en 2015 d’une cause liée au VIH dans le monde. En France, 150.000 personnes vivent avec le Sida, 30.000 personnes ignorent leur séropositivité et près de 7.000 contaminations sont enregistrés chaque année.

Pour avoir volontairement transmis le Sida à ses conquêtes, il risque jusqu'à 15 ans de prison.


Commentaires

-