Viol collectif en Espagne: les suspects sont-ils des "Français maghrébins"?

Viol collectif en Espagne: les suspects sont-ils des "Français maghrébins"?

Publié le :

Jeudi 08 Août 2019 - 17:34

Mise à jour :

Jeudi 08 Août 2019 - 17:52
© LLUIS GENE / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La rumeur enfle sur les réseaux sociaux: les cinq jeunes Français défrayant la chronique car accusés du viol en réunion d'une Norvégienne en Espagne seraient "d'origine maghrébine". Rien ne permet toutefois de l'affirmer à ce stade, ce jeudi 8. 

Plusieurs centaines de tweets qui dénoncent "des Français de papiers" ou "des Maghrébins". La fachophère s'est emparée d'un tragique fait divers qui s'est déroulé à Benidorm, en Espagne, où une jeune femme norvégienne accuse cinq jeunes Français de l'avoir violée. En effet, ces internautes assurent que les suspects sont "des Français d'origine maghrébine". Toutefois, ce jeudi rien ne permet de l'affirmer, au contraire.

Le compte Twitter "La Plume Libre", qui relaie régulièrement de fausses informations, a par exemple expliqué que "d'après les médias espagnols, ils seraient d'origine maghrébine mais ont la nationalité française. Ils ont été arrêtés", en affirmant que l'information vient de l'hebdomadaire Le Point. Or l'article du journal sur ce sujet ne fait pas mention d'une quelconque origine des suspects...

Le même type d'accusations se retrouve sur des sites islamophobes à l'image de "Résistance républicaine". Sans apporter de preuves.

La presse espagnole, souvent présentée comme source par les internautes qui relaient cette information invérifiable à ce stade, ne fait en aucun cas mention, ce jeudi 8, d'une quelconque origine d'Afrique du Nord des suspects. Elle se borne à donner leur nationalité: française.

Lire aussi – Cinq Français accusées du viol en réunion d'une Norvégienne en Espagne

De plus, les photos des suspects (qui restent à ce stade de l'enquête présumés innocents) dévoilées dans la presse transpyrénéenne ne montrent pas des jeunes hommes ayant un physique typé maghrébin.

La seule occurrence disponible présentant les suspects comme "des Français d'origine maghrébine", provient du site "Mediterraneo digital" qui se présente comme "politiquement incorrect", est classé très à droite et apparaît partisan. De nombreux articles du média sont très critiques envers le féminisme, le véganisme, les réfugiés, l'islam ou encore la gauche espagnole… et l'ensemble des faits divers affichés sur sa page d'accueil sont présentés comme ayant été perpétrés par des personnes originaires d'Afrique du Nord. Le média ne cite en outre aucune source qui lui permettrait d'affirmer que les suspects Français sont d'origine maghrébine. 

Âgés de 18 à 19 ans, les suspects arrêtés auraient contacté leur victime, une jeune femme de 20 ans, grâce à un réseau social et l'auraient violée dans le logement qu'ils occupaient pour les vacances dans la nuit de lundi à mardi. La victime a déposé plainte et les cinq jeunes hommes ont été interpellés mercredi.  

Voir:

Gilets jaunes: plus de 105 millions de vues pour des fake news liées au mouvement sur Facebook

Marine Le Pen lance une nouvelle "fake news" sur le traité d'Aix-la-Chapelle

Les cinq jeunes Français accusés du viol en réunion d'une Norvégienne en Espagne seraient "d'origine maghrébine", rien n'est moins sûr.


Commentaires

-