Violences dans un bar de Nantes: des militants d’extrême droite interpellés

Violences dans un bar de Nantes: des militants d’extrême droite interpellés

Publié le :

Dimanche 07 Juillet 2019 - 11:54

Mise à jour :

Dimanche 07 Juillet 2019 - 12:39
© DENIS CHARLET / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un groupe d'individus s'en est violement pris à la clientèle d'un bar nantais dans la nuit de vendredi 5 à samedi 6. Huit suspects ont été interpellés dont plusieurs appartiendraient à des groupes d'extrême droite.

Plusieurs éléments pointent vers une opération planifiée par des militants d'extrême droite. Un groupe d'individu armés de matraque et de bombes lacrymogènes a pris d'assaut un bar de Nantes dans la nuit de vendredi à samedi, violentant plusieurs clients.

Cagoulés ou casqués, ils ont pénétré dans le Hopopop Café, situé allée du Port-Maillard, quartier Bouffay. Au moins un client a reçu un coup de matraque, d'autres ont été gazés. Plusieurs personnes ont dû être hospitalisées mais aucun blessé grave n'était à déplorer selon France Bleu.

Voir: Allemagne: des conférences d'extrême droite érigent les nazis en "héros"

"Plusieurs individus ont déferlé sur le bar, bien décidés à détruire ce lieu d'échanges, d'effervescence et de joie que nous avons construit tous ensemble depuis trois ans maintenant. Ces hommes masqués et lourdement armés ont fait preuve d'une lâcheté édifiante en s'attaquant par surprise à des personnes venues partager le simple plaisir d'être en week-end", ont dénoncé les gérants du bar sur la page Facebook de l'établissement.

Les assaillants ont rapidement pris la fuite mais huit suspects ont été interpellés entre samedi et dimanche. Agés de 19 à 31 ans, ils viendraient pour la plupar d'autres régions que celle de Nantes. Plusieurs des interpellés appartiendraient à une mouvance d'extrême droite, thèse que semblent confirmer certains éléments matériels comme l'accoutrement des assaillants ou des témoignages affirmant qu'ils étaient à la recherche d'"antifas". 

"Comme la nuit dernière, le Hopopop repoussera toujours la violence ! Notre seule bataille, c'est l'assurance de vous rendre la sympathie que vous nous témoignez", a également fait savoir l'équipe du bar.

Lire aussi:

Le journaliste Nicolas Hénin poursuit en diffamation des blogueurs d'extrême droite 

Huit individus dont certains sont connus pour appartenir à des mouvances d'extrême droite ont été interpellés.


Commentaires

-