Vitré: les pompiers délivrent une femme séquestrée et battue par son mari depuis deux ans

Vitré: les pompiers délivrent une femme séquestrée et battue par son mari depuis deux ans

Publié le :

Lundi 17 Juillet 2017 - 15:13

Mise à jour :

Lundi 17 Juillet 2017 - 15:46
©Gile Michel/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une femme de 27 ans habitant à Vitré, en Ille-et-Vilaine, a été secourue samedi par les pompiers et la gendarmerie de Vitré. Son compagnon est accusé de l’avoir battue et séquestrée pendant deux ans.

C'est la fin d'un long calvaire pour une jeune femme habitant Vitré en Ille-et-Vilaine. Samedi 15, les pompiers de la ville ont été appelés par des passants qui avaient entendu des appels aux secours venant d'une maison. Sur place, les soldats du feu découvrent une jeune femme de 27 ans dont le visage porte les stigmates de nombreux coups.

Les pompiers ont alors immédiatement rapporté l'affaire à la gendarmerie. "C’est un passant qui l’a vue et qui a appelé les pompiers, lesquels ont ensuite prévenu la gendarmerie", a précisé Emmanuel Gabillet, commandant de la compagnie de gendarmerie de Vitré à BFMTV.

La jeune femme est rapidement envoyée à l'hôpital par les secours. Les médecins ont également constaté de nombreuses fractures anciennes sur le corps de la victime, notamment au niveau du visage. La mère de trois enfants a expliqué que son conjoint la bat mais aussi qu’il la séquestrait depuis novembre 2016, elle ne serait donc pas sortie de leur domicile depuis plusieurs mois. Les enfants du couple ne semblent pas présenter de traces de maltraitance. La mère s'est vue délivrer 120 jours d'ITT par le corps médical.

Le suspect a, pour sa part, été interpellé par les forces de l'ordre et placé en garde à vue. Le parquet de Rennes a ouvert une enquête pour séquestration et violences habituelles sur conjoint. Une information judiciaire doit être ouverte ce lundi 17 dans l'après-midi pour préciser la nature des faits et déterminer les circonstances des violences commises et de la séquestration.

Le suspect a, pour sa part, été interpellé par les forces de l'ordre et placé en garde à vue.


Commentaires

-