Vol et torture: quatre ados poursuivis après la mort d'un sexagénaire

15 à 16 ans

Vol et torture: quatre ados poursuivis après la mort d'un sexagénaire

Publié le :

Lundi 07 Mai 2018 - 20:50

Mise à jour :

Lundi 07 Mai 2018 - 20:53
Quatre adolescents de 15 à 16 ans ont été mis en examen lundi pour "vol avec violence ayant entraîné la mort, actes de torture et de barbarie". Ils auraient frappé à mort un homme de 63 ans à La Rochelle pour obtenir sa carte bancaire. Une jeune fille du même âge a également été mise en examen pour des faits moins graves.
© Brendan Smialowski / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Aucun n'a plus de 16 ans, mais tous les quatre encourent jusqu'à 30 ans de prison pour "vol avec violence ayant entraîné la mort, actes de torture et de barbarie" ainsi qu'escroquerie à la carte bancaire . Un groupe d'adolescents a été mis en examen ce lundi 7 à La Rochelle suite à la mort d'un sexagénaire.

Ces quatre jeunes sont suspectés d'avoir violenté leur victime pour lui soutirer de l'argent. Ils auraient en effet reconnu avoir fait usage de la carte bancaire de cet homme, tout comme leur implication dans sa mort.

Le corps de l'homme de 63 ans avait été découvert dans le quartier populaire du Pont-Neuf, à La Rochelle, vendredi 4. Quelques heures après, un adolescent de 16 ans s'était spontanément présenté à la police, disant avoir des informations sur l'affaire.

Il a été placé en garde à vue et son audition a entraîné l'arrestation d'une jeune fille du même âge ainsi que de trois autres garçons de 15 à 16 ans.

De ces auditions et de ces aveux ressort un scénario dramatique. Les quatre jeunes hommes impliqués auraient frappé le sexagénaire "avec, pour au moins trois d'entre eux, une forme d'acharnement" , selon les propos du procureur rapportés par France Bleu. Cela afin de voler sa carte bleu et d'en faire usage.

Lire aussi: Des ados poursuivis pour "torture et acte de barbarie" sur un enfant de 13 ans

La jeune fille n'aurait quant à elle pas participé aux violences mais y aurait assisté. Elle a été mise en examen pour non-assistance à personne en danger et tentative d'escroquerie, et placé sous contrôle judiciaire dans un centre éducatif fermé. Des délits punissables de cinq ans d'emprisonnement, cependant, les juges peuvent retenir l'exception de minorité qui divise la peine encourue par deux.

Le vol "précédé, accompagné ou suivi soit de violences ayant entraîné la mort, soit de tortures ou d'actes de barbarie" est punissable de la réclusion criminelle à perpétuité. Mais même si les juges décident de ne pas retenir l'excuse de minorité, les mineurs ne peuvent être condamnés à plus de 30 ans de prison (source service public).

Les quatre ados risquent jusqu'à 30 asn e prison pour "vol avec violence ayant entraîné la mort, actes de torture et de barbarie".

Commentaires

-