Volcan à La Réunion: nouvelle éruption du Piton de la Fournaise

Volcan à La Réunion: nouvelle éruption du Piton de la Fournaise

Publié le :

Mardi 25 Août 2015 - 07:38

Mise à jour :

Mardi 25 Août 2015 - 07:41
©Moulin Philippe/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Le Piton de la Fournaise, l’un des volcans les plus actifs au monde, est entré une nouvelle fois en éruption, lundi 24, peu avant 19h sur l’île de La Réunion. Très prisé des randonneurs, il s’était déjà réveillé en février, mai et juillet de cette année.

C’est la quatrième fois depuis le début de l’année qu’il crache son magma. A la grande surprise de tous, le Piton de la Fournaise s’est de nouveau réveillé lundi 24 après midi à La Réunion. "Après l’augmentation de l’activité sismique constatée à ce jour, le Piton de la Fournaise est entré en éruption à 18h50 (16h50 en métropole)", a déclaré la préfecture avant d’ajouter: "d’après les renseignements fournis par l’observatoire volcanologique, l’éruption a eu lieu au sud du cratère Dolomieu", l’un des deux cratères du sommet.

Un peu plus tôt dans l'après-midi, l'observatoire du Piton de la Fournaise indiquait sur son site web avoir enregistré "une sismicité en très forte augmentation" ces dernières heures, "présageant le possibilité d'une éruption imminente". Face à ce possible danger, le volcan avait donc été placé moins d’une heure auparavant en alerte "éruption probable ou imminente", la première phase du plan ORSEC (Organisation de la Réponse de Sécurité Civile).

Lorsque le niveau 1 est déclenché, une cellule de crise est alors activée (à la sous préfecture de Saint-Pierre) pour suivre l'évolution de la situation en lien direct avec l'Observatoire du Piton de la Fournaise. L'enclos, une zone de 13 kilomètres sur 9 autours du volcan, est interdit d'accès et évacué en prévision de l'éruption. Le niveau 2 de l'alerte est déclenché une fois l'éruption avérée dans l'enclos, tandis que l'alerte 3 signifie une éruption hors enclos.

Très prisé des randonneurs et situé dans une zone inhabitée, le Piton de la Fournaise, l’un des plus actifs au monde, était déjà rentré en éruption en février, mai et juillet de cette année. A chaque fois, l'activité volcanique avait duré plusieurs jours, causant d'importantes perturbations dans l'île française de l'océan Indien mais sans faire de victimes.

Pour celles et ceux qui souhaiteraient apercevoir le Piton de la Fournaise en action, les prochaines fois, il est possible de l’observer de chez soi. L’Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF) est ainsi équipé de quatre webcams: une installé au Piton Basaltes, un autre au Piton Partage, une troisième surplombant le Piton de Bert et une dernière pointée sur le cratère Bory.  

 

Le Piton de la Fournaise s'est à nouveau réveillé lundi 24 pour la quatrième fois de l'année.


Commentaires

-