Yonne: un commando attaque deux fourgons sur l'A6, plus de 9 millions d'euros de butin

Yonne: un commando attaque deux fourgons sur l'A6, plus de 9 millions d'euros de butin

Publié le :

Mercredi 11 Mars 2015 - 11:16

Mise à jour :

Mercredi 11 Mars 2015 - 17:55
©Witt/Sipa
PARTAGER :

Pierre Plottu

-A +A

Un commando d'une quinzaine de braqueurs a attaqué deux fourgons blindés, dans la nuit de mardi à ce mercredi, sur l'autoroute A6 au niveau d'Avallon (Yonne). Visiblement très bien renseignés, les malfaiteurs ont pris la fuite avec un butin estimé à plus de neuf millions d'euros.

Le mode opératoire laisse penser que les braqueurs sont des professionnels aguerris. Un commando d'une quinzaine de malfaiteurs a attaqué deux fourgons blindés transportant des bijoux, des diamants et des objets d'art, dans la nuit de mardi à mercredi, sur l'autoroute A6, dans l'Yonne. Le butin est estimé à plus de neuf millions d'euros.

Il est aux alentours de minuit lorsque les deux fourgons, fortement sécurisés, parviennent au niveau du péage d'Avallon, à une cinquantaine de kilomètres au sud d'Auxerre, dans le sens Paris-Lyon. Ils effectuent un transport entre Paris et Besançon. Lourdement armés et cagoulés, une quinzaine de braqueurs surgissent alors et parviennent à s'emparer des deux véhicules blindés à bord desquels une partie d'entre eux prend la fuite, les autres malfrats les suivent à bord de plusieurs puissants véhicules. L'absence de victimes, ainsi que de dégâts sur les infrastructures du péage, laisse supposer un mode opératoire professionnel.

Un important dispositif de recherche a immédiatement été déployé. Des moyens aériens de la gendarmerie ont également ratissé l'Yonne, ainsi que les départements limitrophes, pour tenter de retrouver la trace des malfaiteurs.

Dans la nuit, les gendarmes les localisent entre Auxerre et Chablis, selon les informations du journal local L'Yonne Républicaine. Le commando abandonne alors les deux fourgons, avant de les incendier. Ce mercredi en fin de matinée, les braqueurs étaient toujours en fuite.

La juridiction interrégionale spécialisée de Paris a été saisie. Des techniciens de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) se sont rendus au péage d'Avallon pour procéder aux premiers relevés sur place.

 

 

Les deux fourgons blindés transportaient des bijoux, des diamants, ainsi que des objets d'art.

Commentaires

-