Yvelines: pour avoir torturé, violé et tué sa compagne, il est condamné à 30 ans de prison

Yvelines: pour avoir torturé, violé et tué sa compagne, il est condamné à 30 ans de prison

Publié le :

Vendredi 13 Octobre 2017 - 07:19

Mise à jour :

Vendredi 13 Octobre 2017 - 07:23
©Michael Coghlan/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme de 34 ans a été condamné, jeudi soir, à 30 ans de réclusion criminelle pour avoir torturé, violé et tué sa compagne en 2012 à Mantes-la-Jolie (Yvelines). Sa peine a été assortie d'une période de sûreté de 20 ans.

La justice s'est prononcée. Un homme de 34 ans a été condamné, jeudi 12 au soir, à 30 ans de réclusion criminelle (dont 20 ans de sûreté) pour avoir torturé, violé et tué sa compagne en 2012 à Mantes-la-Jolie (Yvelines). Les faits remontent au 22 juillet et ont eu lieu dans l'appartement familial du quartier du Val-Fourré. Ce jour-là, il avait violenté sa petite-amie de 24 ans pendant six heures en lui infligeant des coups à répétition. Il avait notamment utilisé une ceinture et un câble avant de la violer. Selon les conclusions de l'autopsie, elle serait morte étouffée ou étranglée.

Deux jours après le drame, il s'était rendu de lui-même au commissariat de Versailles avec ses enfants et son frère pour se dénoncer du meurtre de sa compagne. Les quatre enfants du couple, alors âgés de 11 mois à 5 ans, étaient présents au domicile le soir des faits. Ils ont depuis été placés par les services sociaux.

Finalement, après trois heures de délibéré, la cour aura a suivi les recommandations de l'avocate générale, Corinne Moreau. Déclaré coupable, l'homme a reconnu les coups mais n'a cessé de nier le viol et le meurtre. Lors du procès, il a affirmé qu'il était persuadé que sa femme le trompait et qu'il s'était donc emporté, perdant le contrôle de lui-même. Il a tenu à "demander pardon, sincèrement, à toute la famille".

Visiblement, selon Martine Peron, l'avocate qui représentait les quatre enfants du couple, la jeune femme était victime de violence conjugale depuis six ans. Pour rappel, selon les chiffres du gouvernement, 123 femmes et 34 hommes ont été tués par leur conjoint ou ex-conjoint officiels (conjoint-e, concubin-e, pacsé-e) ou non-officiels (amant-e, petit-e-ami-e, relations épisodiques…) en 2016. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :


L'accusé a été déclaré coupable.

Commentaires

-