Yvelines: le mystérieux corps calciné retrouvé jeudi à Vernouillet serait celui d'une fille

Yvelines: le mystérieux corps calciné retrouvé jeudi à Vernouillet serait celui d'une fille

Publié le :

Mardi 05 Septembre 2017 - 12:57

Mise à jour :

Mardi 05 Septembre 2017 - 13:09
© Geoffroy Van der Hasselt / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une mère et sa fille avaient découvert lors d'une promenade un corps calciné à Vernouillet, dans les Yvelines, jeudi. Les résultats des analyses, effectuées par les enquêteurs, ont révélé que la victime serait une fille, a-t-on appris lundi.

L'enquête se poursuit à Vernouillet dans les Yvelines après la découverte d'un corps calciné par deux promeneuses jeudi 31 août. Les résultats des analyses effectuées à l'institut médico-légal de Garches, dans les Hauts-de-Seine, ont révélé que la victime serait de sexe féminin d'après Le Parisien.

"Nous savons qu'il s'agit d'une fille (...). Mais son âge reste indéterminé et la datation du squelette et encore inconnue", ont révélé des sources proches de l'enquête. Le corps, qui serait celui d'une personne de plus de dix ans et mesurant plus de 1,50 mètres, avait été retrouvé calciné et entouré de pneus, probablement pour faciliter sa combustion.

Il ne reste qu'assez peu d'ossements de la victime: le crâne, quelques dents et des restes d'os. Cela rend l'identification ADN plus compliquée.

La mère et la fille qui ont découvert le corps se promenaient sur le chemin des Poiriers avec leur chien. Au premier abord, elles avaient pensé que les os provenaient d'un corps d'animal.

L'enquête risque encore de prendre du temps: "il faut partir des entrées et se rapprocher petit à petit jusqu'au lieu de découverte du corps, ça fait des kilomètres carrés à passer au peigne fin". Vendredi 1er, on apprenait que l'enquête de voisinage n'avait pas porté ses fruits: aucun habitant n'avait remarqué de faits suspects ni vu de fumée. De plus, aucune disparition inquiétante n'a été recensée sur la petite commune yvelinoise située à une trentaine de kilomètres de Paris.

La victime serait de sexe féminin.

Commentaires

-