Zoo d'Amneville: polémique autour de la mort du gorille YaKwanza

Suspicions et réponse

Zoo d'Amneville: polémique autour de la mort du gorille YaKwanza

Publié le :

Mercredi 24 Mai 2017 - 13:41

Mise à jour :

Mercredi 24 Mai 2017 - 14:04
Le gorille mâle YaKwanza du zoo d'Amneville est décédé, a fait savoir la direction de l'établissement lundi. Une annonce accompagnée d'une réponse aux commentaires de certains défenseurs des animaux qui dénonçaient une mort volontairement cachée. Selon la direction du zoo, l'animal aurait succombé à une rupture d'anévrisme.
©Flickr Creative Commons
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le zoo d'Amneville (Moselle) a annoncé lundi 22 la mort d'un de ses animaux les plus célèbres. YaKwanza, un gorille dos argenté mâle qui aurait eu 33 ans le 3 juin prochain est mort "quelques jours" avant que ce décès ne soit révélé par le zoo sur sa page Facebook. Un délai qui a alimenté les critiques de certains défenseurs de la cause animale.

Le zoo a expliqué avoir attendu les résultats de l'autopsie avant de révéler la mort de YaKwanza. Selon les premiers éléments communiqués par Hervé Santerre, le directeur zoologique du parc, au Républicain Lorrain, la cause de la mort serait une rupture d'anévrisme. Un problème qui n'aurait donc pu être détecté. "A priori, il allait bien, il se comportait bien, il gardait son rôle dominant. Il n’y avait rien d’inquiétant", précise Hervé Santerre au quotidien local.

Les quelques jours qui se sont écoulés entre la mort de YaKwanza et ces premières explications ont cependant suffi à créer un début de polémique. En effet, certains défenseurs de la cause animale ont dénoncé une mort passée sous silence et ont fait connaître leur point de vue.

"Les équipes sont également très touchées par les commentaires négatifs qui sous-entendent que nous aurions caché sa mort: rappelons que le zoo d'Amnéville a trois vétérinaires et que tout est fait pour le bien être animal",  a ainsi fait savoir le zoo dans le même message sur Facebook.

Le zoo d'Amneville a déjà été critiqué par certaines associations notamment pour son attraction "Tiger world" dans laquelle des tigres exécutent des numéros de dressage. Une activité qui revient à déguiser un cirque en zoo pour ses détracteurs.

Dans un registre plus réjouissant, le zoo a également annoncé les naissances de quatre loups de l'Arctique, de trois kangourous wallabies, d’une antilope naine, deux potamochères, trois manchots de Humboldt, quatre ibis chauves, un vautour de Rüppell, un caracara des montagnes, une chouette de l’Oural ou encore un cacatoès des Moluques.

La direction du zoo s'est dite choquée "par les commentaires négatifs qui sous-entendent que nous aurions caché" la mort du gorille (illustration).

Commentaires

-