Tique asiatique carnivore, le retour de la rumeur

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Tique asiatique carnivore, le retour de la rumeur

Publié le 29/04/2019 à 16:29 - Mise à jour à 16:55
© BERTRAND GUAY / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Les articles évoquant la présence en France d'une tique asiatique carnivore capable de dévorer un membre à un humain ont connu un regain d'intérêt ces derniers jours, à l'époque des mises en garde contre ces arachnides et la maladie de Lyme. Il s'agit d'un hoax qui surfe notamment sur la propagation de la tique asiatique aux Etats-Unis.

Le mois de mai correspond au pic d'activité des tiques en France, ainsi qu'au retour des activités de plein air. Mais c'est aussi une période propice au retour de la rumeur sur la présence en France d'une tique asiatique carnivore. Une petite bête redoutable qui serait capable de dévorer de petits animaux et aurait même déjà coûté des membres entiers à certains promeneurs.

Sauf que cet animal n'existe pas. Il s'agit d'un hoax créé à des fins humoristiques et dont l'histoire a été diffusée sur certains sites parodiques à l'été 2018. Si ces médias affichent leur ton décalé, de nombreux internautes ont –consciemment ou non- partagé l'information comme étant véridique. Les articles affirment notamment que la tique asiatique carnivore a été l'objet d'une mise en garde du ministère français de la Santé, ce qui n'a jamais été le cas.

A l'heure où les autorités rappellent les risques liés aux tiques, le sujet connaît en cette fin avril une nouvelle popularité sur Internet et notamment via les réseaux sociaux.

Voir: Maladie de Lyme - des diagnostics souvent erronés et des traitements inutiles

La plaisanterie surfait sur une inquiétude bien réelle concernant la présence grandissante de la tique asiatique (mais pas plus carnivore qu'une autre) aux Etats-Unis ces dernières années. L'arachnide est presque impossible à différencier des autres espèces, mais elle se propage rapidement outre-Atlantique, notamment grâce à un système de reproduction asexué. Si la tique asiatique n'est pas plus dangereuse qu'une autre, elle peut transmettre elle aussi la maladie de Lyme. L'augmentation importante de leur population est donc source d'inquiétude aux Etats-Unis.

S'il ne faut donc pas craindre de tiques carnivores, il reste nécessaire d'observer quelques précautions lors de promenades dans des zones boisées et humides, les herbes hautes des prairies, les jardins et les parcs forestiers ou urbains, prisés par ces arachnides. Il est recommandé de porter des vêtements couvrant les bras et les chevilles, d'inspecter soigneusement son corps une fois chez soi et de surveiller l'apparition de plaques rouges autour d'une piqûre dans le mois qui la suit.

Lire aussi:

Maladie de Lyme: la Haute autorité de santé a "cédé au chantage"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


La saison des tiques est de retour, mais la race "asiatique carnivore" n'existe toujours pas.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-