Confinement – La France se mobilise - Le réseau des parents une association au service des confinés

Confinement – La France se mobilise - Le réseau des parents une association au service des confinés

Publié le 27/03/2020 à 13:24 - Mise à jour à 13:26
©Joel Saget/AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir et Marie Poidatz Directrice du réseau des parents

-A +A

Les associations se mobilisent pour assister les confinés à faire face dans la durée aux difficultés et incertitudes que le confinement amène.  

 

LES FAMILLES MONOPARENTALES FACE AU DEFI DU CONFINEMENT

Beaucoup de familles monoparentales avec un ou plusieurs enfants ont du mal à faire face au confinement se sentant bien plus exposé qu’en temps normal. 

« Comment vais-je faire si je tombe malade et que je dois aller à l’hôpital, qui va garder mes enfants »

« Comment puis je m’appliquer la quarantaine avec mon fils de 10 ans qui a besoin de moi »

« J’ai du mal à expliquer le confinement prolongé à mes enfants »

« on me dit que je dois télétravailler mais je ne peux pas le faire ayant un fils de 3 ans autour de moi »

 

 

Le réseau des parents (www.reseaudesparents.org) a mis en service un point écoute gratuit

Depuis maintenant dix jours, nous sommes tous confinés dans nos foyers.

Les familles se voient assignées à résidence, contraintes de vivre une promiscuité jusque-là inédite ou bien de se résigner à des séparations d’une durée là aussi inhabituelle lorsque les enfants sont en garde alternée ou que le travail de l’un ou de l’autre en est venu à changer, s’intensifier en raison des circonstances.

Dans bien des cas, parents et enfants se retrouvent 24h sur 24, 7 jours sur 7 pour se lever ensemble, déjeuner ensemble, travailler ensemble, effectuer les tâches de la vie quotidienne ensemble. Sans trêve.

 

Reinventer un quotidien, trouver des solutions

Cela fait dix jours qu’il nous faut tous réinventer un quotidien dont chacun des temps a été bouleversé, dix jours que nous cherchons tous des solutions pour trouver un rythme, un équilibre, un confort de vie pour chacun des membres de notre famille.

Chaque famille ainsi eu l’occasion d’expérimenter le meilleur du confinement : enfin du temps ensemble, une pause salutaire au milieu de la frénésie ordinaire, du temps pour transmettre, mieux se connaître, faire des activités plus simples, une vie plus lente où l’ordinaire est notre extraordinaire. Nombreuses sont les familles qui disent vivre, en ces temps compliqués, un réel apaisement pour chacun des membres et la joie de pouvoir enfin partager plus de temps avec ceux qu’ils aiment.

A contrario, c’est aussi pour les familles un défi de taille car les dysfonctionnements existants préalablement éclatent aussi sans possibilité d’échappatoire, le confinement lui-même créé des tensions parfois insupportables. Le pire peut vite prendre le dessus.

  • Comment gérer nos peurs, celles des enfants?
  • Comment gérer la frustration de ne pas pouvoir sortir des enfants ? Ils sont comme des lions en cage !
  • Comment poser un cadre éducatif alors qu’on ne se rejoint pas sur ce sujet avec son conjoint ou que l’on élève seul son enfant ?
  • Comment répondre aux multiples contraintes qui se sur ajoutent : télétravail avec les mêmes exigences que d’habitude alors qu’on y rajoute des enfants inoccupés et énervés qui tournent autour de l’ordinateur, école qui envoie des mails et souhaite faire de chaque parent un enseignant...avec la patience, le temps, l’énergie et les compétences que cette tâche peut demander ?
  •  

Les familles monoparentales à risque car à deux il y a un partage et un support interne

Nous constatons que si certains parents ont réussi tant bien que mal à s’adapter, d’autres rencontrent des difficultés extrêmement importantes.

Les parents se retrouvent à tout gérer. Seuls face à des problématiques éducatives liés au confinement, comme l’exposition massive des enfants à la pornographie, la gestion des écrans qui malgré tout permet aux parents de travailler un minimum, l’autorité remise en question. Les repères éducatifs propre à chaque famille ont été perturbés au risque pour certaines de les avoir perdus.  Sans oublier la gestion du stress qui est préoccupante dans tous les foyers puisque l'incertitude plane sur les emplois, la durée de la période de confinement, sur les examens de fin d'année...ainsi que les angoisses extrêmement fortes liées à l’épidémie.

« L’image de la famille comme un lieu où il fait bon de venir se réfugier est mise à mal. Le niveau de violence intra-familiale monte. Un élu exposait l’augmentation en une semaine de 30% des violences intra-familiale : violences conjugales, violences éducatives ordinaire, sexuelles, violences dans les fratrie »

 

Que faire en cas de problème? La famille est-elle condamnée à être vécue comme une prison jusqu’à la fin de cet période de confinement ?

 

En temps normal, l’association le Réseau des Parents créée en 2016, a pour mission de valoriser accompagner et soutenir les parents.  Elle met à la disposition des mairies des programmes d’action de soutien à la parentalité pour aider les parents à construire leur cellule familiale. Tel un jardinier, le parent cultive sa terre et sème jour après jour pour obtenir des fleurs et des fruits parfois insoupçonnés.

 

La France qui s’adapte et se soutient, un exemple parmi tant d’autres pour aider les parents

En cette période si particulière, le Réseau a pris l’initiative de s’adapter et de proposer une action spécifique aux familles. En effet, si son action est habituellement constituée d’ateliers pour les parents, parents/enfants, de formations, de conférences, de ressources éducatives mises en ligne et d’un point écoute famille, il a fallu répondre à ces nouveaux besoins pour ne pas laisser ces familles sur le bord du chemin sans aide aucune.

Le Réseau des Parent a pris le parti de réconforter, valoriser et accompagner tous les parents en ces temps. Face à la pression sociétale et cette angoisse ambiante, le parent est le meilleur des investissements pour protéger et répondre aux besoins des plus petits. Le parent est le héros de la situation. Il est le super papa et la super maman ! Non pas un héros de toute puissance mais un héros suffisamment bon pour ses enfants, qui sachent ménager rigueur et souplesse dans une situation encore inédite à son actif. Un parent suffisamment bon pour lui-même qui sache affirmer ses limites pour ne pas exploser en plein vol.

Mais encore faut-il que les parents puissent prendre le temps d’apprendre à explorer  leurs ressources propres, les mobiliser, s’appuyer dessus pour pouvoir faire face aux défis de la vie familiale.

 

Un accompagnement individuel et collectif au travers de 2 moyens

Le Point écoute téléphonique gratuit  permet aux parents de déposer leurs ressentis et leurs difficultés face à des situations inédites. Tout est à inventer. Le parent a ce potentiel créatif pour rebondir.  Et déjà les appels arrivent de parents qui craquent, qui n’ont pas leurs points d’appuis habituels que ce sont les amis, le travail, les grands-parents, la crèche, l’école...Des parents qui se retrouvent du jour au lendemain à être un professeur des écoles, un chef de cantine, un animateur de centre de loisir, un professeur d’art plastique, d’anglais, de musique du mercredi, un psychologue tout en continuant à télétravailler.

 

Une programmation spéciale pour ces six semaines de promiscuité.établie en choisissant de traiter des sujets qui touchent parents de jeunes enfants comme parents d’adolescents :

  • le jeu,
  • le sommeil,
  • l’explosion de la consommation de contenu pornographique(cf cet article https://www.thierrysouccar.com/blog/porno-gratuit-et-confinement ),
  • la gestion des écrans en ce temps où il est parfois nécessaire aux parents d’y avoir recours pour travailler tranquillement,
  • et enfin la gestion du stress si particulier de ce confinement. Une chance à saisir pour s'informer et se former pour mieux vivre ce temps. L'ensemble des événements sont proposés en ligne par l'intermédiaire d'une plateforme tel que Zoom, Skype, Facebook live...

 

Comment traverser ce moment sans trop de dégâts pour les familles ? Les intervenants de l’association accompagneront les parents pour trouver des outils, des techniques, des réflexions afin de mieux vivre cet épisode si particulier.

 

Edité par France Soir sur la base d'un article de et Marie Poidatz Directrice du réseau des parents

 

Auteur(s): France-Soir et Marie Poidatz Directrice du réseau des parents


PARTAGER CET ARTICLE :


Dix jours sans voir ce panneau

Fil d'actualités Société