44.4 milliards d’euros, un déficit inédit pour la Sécurité Sociale

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

44.4 milliards d’euros, un déficit inédit pour la Sécurité Sociale

Publié le 01/10/2020 à 07:55
Loic VENANCE / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

La crise sanitaire a des conséquences importantes sur le budget de la Sécurité Sociale et le déficit record de 2020 ne laisse pas la place à l’optimisme pour les années à venir

Sans surprise, les comptes de la Sécurité Sociale présentent, en cette année 2020, un déficit record. Le projet de loi de finances a ainsi évalué le déficit en fin d’année à 44.4 milliards d’euros, alors qu’il n’était que de 5.4 milliards d’euros à la fin 2019.

La crise du Covid-19, un effondrement des recettes

Jamais, la Sécurité Sociale n’avait connu pareille situation, puisqu’en 2010, au plus fort des conséquences de la crise de 2008, le déficit plafonnait à 28 milliards d’euros. Plus encore qu’en 2008, cette épidémie de coronavirus a entrainé un effondrement des recettes pour la Sécurité Sociale : entre le chômage qui explose et les mesures généralisées de chômage partiel (exonérées de cotisations sociales), la Sécu s’est vue privée d’une grande partie de ses ressources.

Une explosion des dépenses en 2020 et dans les années à venir

En revanche, et contrairement aux crises précédentes, la Sécurité sociale a également du faire face à une hausse exponentielle de ses dépenses, avec une somme de 15 milliards d’euros dépensés pour la Covid-19 en 2020. L’achat de matériel de protection dont les masques, qui ont fait couler beaucoup d’encre, le remboursement des tests, le financement des primes versées aux soignants, conformément aux engagements du gouvernement, ….

Et les prévisions, en termes de dépenses, ne sont guère plus optimistes, puisqu’avec le durcissement des règles sanitaires (fermeture des bars et des restaurants, …) dans certaines régions, la Covid-19 n’a pas fini de plomber les comptes de l’Assurance Maladie. Il faudra aussi financer la vaccination généralisée de la population, lorsque le moment sera venu.

Dans ces conditions, les comptes de la sécurité Sociale s’amélioreront certes dès 2021, notamment grâce à des ressources supplémentaires générées par la relance, mais le déficit restera important pour de nombreuses années, puisque déjà évalué à 22.1 milliards d’euros pour ….2024.

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Les masques, un emblème de la gestion de la crise

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-