Absurdistan, la France pointée du doigt par la presse étrangère pour sa gestion de la crise sanitaire

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Absurdistan, la France pointée du doigt par la presse étrangère pour sa gestion de la crise sanitaire

Publié le 19/11/2020 à 08:24
Die Zeit
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Le magazine allemand Die Zeit critique vivement les décisions prises par le gouvernement français pour gérer cette seconde période de déconfinement, qualifiant l’Hexagone d’Absurdistan.

Absurdistan, voilà comment le magazine allemand Die Zeit qualifiait la France en temps de confinement dans son édition du 12 novembre dernier. Correspondante du journal à Nice, Annika Joeres détaillait ces innombrables « absurdités », qui caractérisent aujourd’hui le quotidien des Françaises et des Français.

Des « absurdités » difficiles à vivre au quotidien

Elle raille ces auto-attestations, permettant à chacune et à chacun de jouer avec les règles et s’étonne de la limite d’un kilomètre autour du domicile. Elle dénonce la fermeture des commerces « non essentiels »  alors que les grandes surfaces elles restent accessibles mais avec des rayons fermés. Et que dire, de ces commerçants contraints de baisser le rideau qui décident de proposer à leurs clients de récupérer leurs commandes dans les …drives de ces grandes surfaces.

Des décisions encore plus complexes à comprendre

Pointant les dérives « quasi-monarchique » du Conseil de Défense, la journaliste égrène, au fil de son papier, les errements du gouvernement.  Pour elle, le plus grave reste l’incompréhension des citoyens, qui se voient sommés d’appliquer des mesures pour lesquelles ils n’ont pas été consultés. La défiance s’installe, et le chef de l’Etat voit alors sa cote de popularité s’effondrer.

Cette défiance sera à nouveau mise à rude épreuve dans quelques jours, lorsqu’il faudra expliquer que le second déconfinement n’en sera pas un, mais ressemblera plus à un allégement de ces mesures difficilement compréhensibles. La sortie de l’Absurdistan ne sera donc que progressive, et c’est encore un choix, imposé sans aucune concertation.

 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


La presse allemande juge sévèrement la gestion française de la crise sanitaire

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-