Allongement du pénis: l'opération chirurgicale tourne mal, il ne peut plus avoir de relations sexuelles

Allongement du pénis: l'opération chirurgicale tourne mal, il ne peut plus avoir de relations sexuelles

Publié le :

Samedi 17 Février 2018 - 15:54

Mise à jour :

Samedi 17 Février 2018 - 15:56
©OJO/Rex Reatures/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un jeune homme d'une vingtaine d'années a porté plainte contre son chirurgien plasticien après que l'opération destinée à lui agrandir le pénis a tourné au fiasco. La victime, qui ne peut plus avoir de relations sexuelles, raconte ce calvaire commencé en 2013.

Sébastien avait 24 ans en 2013 et il était vraiment complexé par la taille de son pénis. Alors il a décidé de se payer une opération de chirurgie esthétique pour effacer ce complexe et se sentir mieux dans sa peau. Il a contacté un chirurgien plasticien renommé sur Paris et ne s'attendait sans doute pas à ce que ça tourne si mal.

Après une première opération en 2013 pour lui agrandir la verge et une autre en juin 2014, il constate "l'apparition d''un effet couronne, c'est-à-dire un rétrécissement de la base du pénis" assez disgracieux, comme le raconte Le Parisien, qui a recueilli son témoignage.

En février 2015, il passe à nouveau sur le billard pour une injection hyaluronique à la base du pénis, sensée comblé le vide et redonner à son sexe un aspect "uni".

Voir aussi: blanchiment du pénis - une pratique à risque

Sauf qu'à partir de ce moment-là, tout tourne vraiment mal. Des douleurs insupportables apparaissent et les multiples interventions du chirurgien en question pour réparer son erreur (qu'il ne reconnaît à ce jour toujours pas) aggravent encore plus le cas de Sébastien.

"Des boules sont apparues et mes érections étaient de plus en plus inutilisables. J’ai aussi commencé à perdre des morceaux de peau", a ainsi expliqué le jeune homme au Parisien.

En mai 2015, le chirurgien décide de retirer à la main et de façon barbare le produit injecté à la base du pénis de son patient. Depuis cette dernière opération, avoir des rapports sexuels est impossible pour Sébastien qui a décidé de porter plainte au civil et au pénal.

"Je ne peux pas oublier ces interventions barbares qui ont contribué à ma dépression", a-t-il aussi confié. "Le médecin s’est comporté comme un boucher. Ses actes sont dangereux et il ne s’est jamais remis en question. Mon client a été victime d’une succession de fautes effrayantes", a témoigné son avocat. De son côté, le chirurgien accusé de fautes graves est resté sourd aux sollicitations médiatiques.

Suite à plusieurs opérations chirurgicales sur son pénis, la victime a traversé une grave dépression et ne peut aujourd'hui plus avoir de relations sexuelles.


Commentaires

-