Androcur: des traitements adaptés face au risque de tumeur

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Androcur: des traitements adaptés face au risque de tumeur

Publié le 09/10/2018 à 15:52 - Mise à jour à 16:13
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a dévoilé lundi de nouvelles recommandations pour les traitements par Androcur ou génériques contenant de l’acétate de cyprotérone. Cette substance favorise en effet l'apparition de tumeurs.

Selon une récente étude de l'Assurance maladie, l’acétate de cyprotérone, principe actif de médicaments comme l'Androcur, multiplie par sept le risque de méningiome pour les femmes traitées par de fortes doses sur une longue période (plus de six mois) et par 20 après cinq années de traitement.

Ces nouvelles données ont poussé l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) à publier mardi 8 de nouvelles recommandations à destination des professionnels de santé. Celles-ci visent à la fois à limiter le recours à ce produit lorsqu'il peut être évité et à surveiller l'apparition de ces tumeurs.

L'agence indique ainsi que "l'utilisation de l’acétate de cyprotérone chez l’enfant et la femme ménopausée n’est pas recommandée". Elle invite les médecins à réévaluer les dosages au regard des risques et de l'évolution des symptômes, à limiter la posologie au minimum et à bannir les traitements à haute dose.

Voir: Médicament Androcur: l'ANSM alerte sur les risques de tumeur

Les patients traités avec de l'Androcur ou ses équivalents génériques doivent également subir des IRM pour surveiller l'apparition d'un méningiome (tumeur, le plus souvent bénigne, qui se développe à partir des membranes qui enveloppent le cerveau et la moelle épinière).

"Il est demandé aux médecins de contacter leurs patients actuellement traités par Androcur ou génériques pour réévaluer la nécessité de poursuivre leur traitement et envisager un contrôle par IRM si la poursuite du traitement est décidée", précise également l'ANSM.

L'Androcur ainsi que les génériques dont le principe actif est l’acétate de cyprotérone sont des médicaments servant selon les dosages à traiter certains désordres hormonaux chez la femme, le cancer de la prostate, ou, en association avec une prise en charge thérapeutique, pour lutter contre les déviances sexuelles.

Lire aussi: Médicaments contenant du Valsartan: risque avéré de cancer, mais plus dangereux d'arrêter son traitement

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


L'Androcur et les génériques contenant de l’acétate de cyprotérone peuvent provoquer l'apparition de tumeurs.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-