Anya, petite fille d'un an et demi qui dort tout le temps, est un mystère pour les médecins

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Anya, petite fille d'un an et demi qui dort tout le temps, est un mystère pour les médecins

Publié le 13/06/2017 à 12:30 - Mise à jour à 12:56
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Alexandra Metyolkina a récemment lancé un appel à l'aide aux médecins du monde entier, pour qu'ils l'aident à trouver de quel mal souffre sa petite fille de 18 mois, qui ne fait que dormir.

Les jeunes parents du monde entier ont tous expérimenté les nuits difficiles quand bébé ne voulait pas dormir. Alexandra Metyolkina aimerait bien revivre cette période-là… Cette jeune femme russe, maman d'une petite fille prénommée Anya, a lancé un appel aux secours à la science car son enfant ne fait que dormir. Et elle ne sait plus quoi faire.

Anya a 18 mois. Un jour, après un repas, alors qu'elle n'avait que six mois, elle est tombée dans un profond sommeil pour ne (presque) jamais se réveiller. "Je lui donnais à manger et soudain, elle s'est endormie" a expliqué sa mère au Siberian Times.

Ses parents ont pensé qu'elle était tombée dans le coma pour une raison inconnue et l'ont emmenée aux urgences dès le lendemain, quand ils ont vu qu'elle ne se réveillait pas. Après quelques examens, les médecins ont expliqué qu'il ne s'agissait "pas d'un coma mais d'un sommeil normal".

Hospitalisée au Pervouralsk Children's Hospital, elle n'a rouvert les yeux qu'une semaine plus tard, totalement affamée. Depuis cette période, Anya vit en permanence dans le service de réanimation. En un an, elle n'est rentrée que quatre jours chez elle. Elle alterne les longues périodes de sommeil et les très courts moments de réveil. Il n'est pas rare qu'elle ne reste éveillée qu'une petite vingtaine d'heures sur une semaine.

Ses médecins n'ont pas encore réussi à poser de diagnostic précis sur la maladie de cette fillette de 18 mois. Ils ont constaté que lorsqu'elle dort, son rythme cardiaque ralentit et sa température corporelle baisse (de 37°C à 35°C). S'ils soupçonnent un cas particulier de syndrome Kleine-Levin (maladie neurologique caractérisée par des épisodes fréquents d'hypersomnie), ils espèrent recevoir de l'aide de scientifiques experts dans les maladies du sommeil pour le confirmer. Car cette pathologie ne touche, en principe, pas les si jeunes enfants, et surtout rarement les femmes.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Anya avait six mois quand elle a commencé à faire des crises d'hypersomnie. (illustration)

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-