Appel aux dons pour aider Junior, 8 ans, à retrouver un visage

Appel aux dons pour aider Junior, 8 ans, à retrouver un visage

Publié le :

Mercredi 20 Mars 2019 - 15:05

Mise à jour :

Mercredi 20 Mars 2019 - 15:37
© JEFF PACHOUD / AFP/Archives
PARTAGER :

Maxime Macé

-A +A

Un petit Congolais de 8 ans, Junior, a été cruellement brûlé par un liquide bouillant dans son village d'Itipo (ouest de la République démocraitque du Congo). Un docteur français, Olivier Demoinet, se bat pour lui rendre un visage et sa dignité. Il lance à une appel aux dons. 

Junior est un jeune garçon de huit ans qui vit dans le village d'Itipo, à l'ouest de la République démocratique du Congo. Comme touts les enfants du monde, Junior est jovial et plein d'entrain. Comme tous les enfants du monde, Junior a des rêves plein la tête. Comme tous les enfants du monde, Junior mérite d'être aimé. Seulement voilà, Junior a subi un accident domestique d'une extrême gravité. Il a été cruellement défiguré par un liquide brûlant: il n'a plus de visage.

"J'ai rencontré Junior lors d'une mission en RDC avec l'association AGIR abcd, à Itipo un des sites touchés par le virus Ebola pour réorganiser le centre de soin, particulièrement impacté par l'épidémie", explique à France-Soir le docteur Olivier Demoinet. C'est sur place qu'il a découvert plusieurs jeunes enfants en garde difficulté dont le jeune Junior.

Le petit garçon a fait une crise d'épilepsie et a chuté sur une marmite remplie d'un liquide bouillant. Il a totalement perdu son visage, son nez, un œil, sa bouche et une main. Il a été opéré à Kinshasa par le professeur Anatole Kibadi, chef du service de chirurgie réparatrice, dans un état particulièrement critique ce qui a permis de lui sauver la vie mais l'a laissé complètement défiguré.

"Les sœurs de Saint Vincent de Paul, qui gèrent le centre de soins d'Itipo, font un travail formidable ave Junior mais elles sont dépassées par la gravité des blessures qu'il a subi", souligne le soignant. Et de poursuivre: "Malgré les épreuves qu'il subi, Junior garde une joie de vivre toute enfantine. Face aux sœurs dévastées par l'aspect atroce du visage de l'enfant, il les rassure et leur montre comme refaire ses pansements. Il y a une vraie force intérieure dans cet enfant".

"Junior mérite qu’on lui redonne un visage humain, afin qu’il puisse donner l'affection qu’il porte à tous ceux qui l'entourent, et recevoir d'eux l'affection dont il a besoin. Malheureusement, la vue de son visage inspire surtout le rejet, voire la peur, et n'incite pas à lui faire des câlins", précise Olivier Demoinet.

Emu par la situation de ce pauvre, Olivier Demoinet a décidé solliciter ses confrères médecins pour permettre à Junior d'obtenir une greffe de visage et d'alerter la presse sur la situation de cet enfant afin de réunir la somme nécessaire à sa prise en charge. Le professeur Quentin Qassemyar, chef de service de l'hôpital Trousseau à Paris et chirurgien plastique reconnu s'est proposé d'opérer Junior. "Dès le début, Quentin et son équipe se sont montrés très enthousiastes pour la prise en charge de cet enfant. Ils m’ont expliqué que cette intervention ne pourrait se faire à Kinshasa, car les procédés actuels de reconstruction reposent sur la microchirurgie", souligne le docteur Demoinet. Ces techniques de pointe n'étant pas disponibles dans la capitale de la RDC, Junior devra donc être opéré à Paris. Le professeur Quentin Qassemyar a établi un devis de 81.354 euros auprès de l'APHP.

"Il n y a pas urgence à faire opérer Junior mais plus on attend, plus les risques infectieux augmentent, du fait de la disparition les protections naturelles assurées par le nez, les paupières et les lèvres", précise le médecin.

Pour faire un don en faveur de Junior, plusieurs options sont possibles:

- Soit par versement sur la cagnotte Okpal "Redonner un sourire à Junior" (cliquer ici).

- Soit par virement sur le compte bancaire ouvert par le Rotary Club Les Mureaux-Melan (RIB: 18206 00042 65057495655 53).

- Soit par chèque, à l'adresse 71, rue Danielle Casanova78440 Gargenville (ordre: Rotary Club Visage Junior Itipo).

Le docteur Olivier Demoinet compte sur la même solidarité dont ont fait preuve les Français en 1999, où à un élan formidable de générosité avait permis de faire venir en France et d'opérer Valbona Xhylani, une jeune Albanaise du Kosovo qui souffrait d'une leucémie dans un pays alors en guerre. A l'époque déjà, c'est Olivier Demoinet qui avait lancé l'appel au don.

Le petit Junior pourrait être opéré à paris où il obtiendrait une greffe de visage.

Commentaires

-