Atteinte par plusieurs pathologies, une petite fille de cinq ans va bientôt être ménopausée

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Atteinte par plusieurs pathologies, une petite fille de cinq ans va bientôt être ménopausée

Publié le 11/10/2017 à 16:56 - Mise à jour à 17:04
© Mohammed HUWAIS / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une petite fille de cinq ans prénommée Emily et originaire d'Australie mobilise les médecins et spécialistes du monde entier depuis sa naissance. Atteinte de plusieurs pathologies, dont la maladie d'Addison et l'hyperplasie congénitale des surrénales, elle a grandi beaucoup trop vite et s'apprête à suivre un traitement pour déclencher sa ménopause. Son histoire a été racontée par "The Mirror" lundi.

La petite Emily n'a que cinq ans et son enfance est déjà terminée. Biologiquement terminée. Cette fillette originaire d'Australie est atteinte de diverses pathologies, qui ont provoqué chez elle une croissance et une puberté très précoces, mettant sa santé en danger. Ses parents ont raconté son histoire dans The Mirror lundi 9, pour que son cas, très rare, permettent notamment de poser un diagnostic plus précis pour d'autres enfants.

Après sa naissance, Emily a tout de suite été un bébé en souffrance. Elle pleurait beaucoup. A quatre mois, elle faisait déjà la taille d'un bambin d'un an. Tam, sa maman, et son père ont évidemment compris que quelque chose n'allait pas et ils l'ont emmené consulter plusieurs médecins. Mais le diagnostic n'est tombé que quatre ans plus tard.

Sa poitrine avait commencé à se développer à deux ans. Elle avait même eu ses règles à l'âge de quatre ans. Et l'été dernier, le couperet est tombé. Emily est atteinte de la maladie d'Addison (une maladie endocrinienne rare en rapport avec une insuffisance des glandes corticosurrénales). Mais ce n'est pas tout. Elle souffre aussi d'hyperplasie congénitales surrénales (maladie génétique rare qui implique notamment une production anormale d'hormones par les glandes surrénales), de puberté précoce centrale, de troubles du spectre de l'autisme, de trouble sensoriel ainsi que de trouble anxieux.

Pour tenter de réguler ses hormones, les médecins ont préconisé un traitement qui doit déclencher sa ménopause. Il fonctionne par injections, sur trois mois. Mais ce traitement a un coup. Exorbitant. Environ 1.235 euros chaque piqure. Pour les aider à soigner leur fille, les parents d'Emily ont donc mis en place une cagnotte en ligne sur le site "Go Fund Me".  

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Emily, qui a aujourd'hui cinq ans, a commencé à avoir de la poitrine à deux ans et a eu ses règles à quatre ans. (Illustration)

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-