Autisme: la Cour des comptes pointe les lacunes françaises

Autisme: la Cour des comptes pointe les lacunes françaises

Publié le :

Vendredi 26 Janvier 2018 - 17:47

Mise à jour :

Vendredi 26 Janvier 2018 - 17:56
©Joel Saget/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La Cour des comptes a dévoilé mercredi un rapport sur la prise en charge des personnes atteintes d'autisme en France. Celui-ci pointe plusieurs lacunes aussi bien dans la connaissance et le diagnostic que le traitement.

Défaut de connaissance et lacunes dans la prise en charge, la France est encore en retard dans le traitement de l'autisme, selon la Cour des comptes. Les sages de la rue de Cambron ont dévoilé mercredi 24 un rapport dans lequel ils pointent du doigt ces problèmes.

"La politique publique en direction des personnes présentant des troubles du spectre de l’autisme (TSA) fait apparaître des enjeux propres aux TSA:

- leur connaissance, trop lacunaire bien qu’en progrès, doit être améliorée;

- les progrès réalisés dans les prises en charge en direction des enfants, mais surtout des adultes, sont insuffisants;

- la méthodologie des plans doit progresser, pour mieux articuler les interventions des différents acteurs et mieux mobiliser les outils désormais disponibles", détaille le rapport (source).

Lire aussi: Autisme - les filles moins bien diagnostiquées que les garçons

Ce rapport pointe par exemple le fait que les professionnels de santé ont encore tendance à traiter les enfants autistes en les extrayant de leur environnement familial, contrairement aux recommandations actuelles. La Cour des comptes préconise donc de renforcer la prise en charge dans les milieux scolaires plutôt qu'hospitaliers et donc un transfert de budget d'un secteur vers l'autre.

Elle note encore que "le diagnostic des adultes demeure très insuffisant" et que "les composantes de l’offre de soins et d’accompagnement sont très mal connues". La faute notamment à un défaut de formation des pédiatres. Alors que pendant des années des parents ont été accusés à tort d'être incapables d'élever leurs enfants ou même de maltraitance faute de diagnostic ou de reconnaissance de la maladie, le problème de l'identification des symptômes semble donc persister.

Quelque 650.000 enfants et adultes seraient atteints de troubles du spectre autistique (TSA) en France, selon les associations. Un nouveau-né sur 100 serait concerné.

La Cour des comptes a mis en évidences des lacunes dans le traitement de l'autisme en France.

Commentaires

-