Bactéries résistantes: les gels hydro-alcooliques bientôt inefficaces?

Bactéries résistantes: les gels hydro-alcooliques bientôt inefficaces?

Publié le :

Samedi 24 Février 2018 - 14:54

Mise à jour :

Samedi 24 Février 2018 - 15:28
Les bactéries pourraient s'adapter aux gels hydro-alcooliques utilisés pour les détruire, selon une étude australienne publiée fin janvier. Les chercheurs ont noté une résistance d'une bactérie entérocoque prélevée dans les hôpitaux et à l'origine de maladies nosocomiales.
©Mychele Daniau/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les gels hydro-alcooliques censés protéger des microbes sont-ils devenus inefficaces? La situation ne semble pas si grave que cela pour l'instant mais une étude australienne publiée fin janvier (source) soulève des questions. Celle-ci a en effet relevé le développement d'une résistance à ces gels de la part d'une bactérie, au sein même des hopitaux.

En effet, ces solutions sont très utilisées dans le monde hospitalier pour éviter la propagation des maladies nosocomiales. Parmi les responsables, on trouve notamment Enterococcus faecium, l'une des deux principales bactéries entérocoques. Ce sont des organismes fréquemment retrouvées dans l'intestin des individus en bonne santé et qui peuvent être responsables d’infections urinaires, d’infections de plaies et, plus rarement, de bactériémies (infections du sang) ou d’endocardites (infection au niveau des cavités cardiaques).

Voir: Antibiotiques - les bactéries de plus en plus résistantes

L'alcool contenu dans les gels est censé tuer rapidement les bactéries, ce qui en fait un allié précieux des professionnels de santé. Mais selon cette étude, cet entérocoque aurait développé une résistance. Les chercheurs ont prélevés dans des hôpitaux 139 échantillons d'Enterococcus faecium entre 1997 et 2015. En les testant sur des souris, ils ont conclu que les souches les plus récentes sont 10 fois plus résistantes à l'alcool que les plus anciennes.

Cette étude fait écho aux mises en garde récurrentes de l'Organisation mondiale de la santé ces dernières années face au développement des "superbactéries". Face à la consommation excessive d'antibiotiques (notamment dans la production alimentaire), certaines ont déjà développer des résistances. 

Un mécanisme de survie qui semble donc aussi s'appliquer aux gels hydro-alcooliques et interroge sur les moyens de protéger les patients des maladies nosocomiales sans favoriser la création de microbes de plus en plus résistants.

Certaines bactéries développeraient une résistance aux gels hydro-alcooliques.


Commentaires

-