Baignade: attention à la "maladie des rats", potentiellement mortelle

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Baignade: attention à la "maladie des rats", potentiellement mortelle

Publié le 03/08/2019 à 10:40 - Mise à jour à 11:00
© Christophe ARCHAMBAULT / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

La préfecture de Haute-Saône a alerté vendredi 2 sur les risques de contamination à la leptospirose durant les baignades. La "maladie des rats", potentiellement mortelle, se contracte au contact de l'urine des rongeurs dans les zones humides non contrôlées. 

Se baigner dans certains plans ou cours d'eau peut être dangereux, et pas seulement à cause du risque de noyade. Il est également possible de contracter une pathologie mortelle. La préfecture de Haute-Saône a ainsi alerté vendredi la population sur la leptospirose, communément surnommée la maladie des rats, après que l'Agence régionale de Santé de Bourgogne-Franche-Comté a été informée de trois cas survenus après des baignades en zones non contrôlées.

Les rongeurs sont en effet le principal réservoir de cette bactérie qu'ils diffusent via leurs urines. En France elle sévit essentiellement dans les territoires d'Outre-mer mais quelque 600 cas sont recensés chaque année en métropole. Selon l'Institut Pasteur, si cette maladie est le plus souvent bénigne, elle peut entraîner une insuffisance rénale voire la mort dans 5% à 20% des cas.

Voir: Une bactérie résistante aux antibiotiques se propage en Europe

La bactérie survit plusieurs semaines dans l'eau ou la boue. Elle se transmet à l'homme par contact avec les muqueuses, les yeux ou une plaie. Les activités de loisirs dans des rivières, des étangs ou même des piscines naturelles en dehors des zones prévues à cet effet et où l'eau est l'objet de contrôles sanitaires sont donc une source de contamination. 

Après contamination apparaît une forte fièvre, des douleurs musculaires et articulaires, des maux de tête et de troubles digestifs. Ces symptômes peuvent ne se manifester que trois semaines après contact.

Pour éviter une contamination, il est donc recommandé de se baigner dans les secteurs contrôlés et à défaut de bien se laver les mains, de désinfecter et protéger les plaies et de porter des équipements de protection (bottes, gants, lunettes...).

Lire aussi:

Une amibe pénètre son organisme lors d'une baignade, elle détruit son cerveau

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Les rats sont le principal vecteur de la Leptospirose en France.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-