Bientôt une prise de sang pour détecter le cancer

Bientôt une prise de sang pour détecter le cancer

Publié le :

Lundi 06 Juin 2016 - 10:44

Mise à jour :

Lundi 06 Juin 2016 - 11:34
©Isopix/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Selon une nouvelle étude américaine, une simple prise de sang serait tout aussi, voire plus efficace qu'une biopsie pour détecter des cancers. Elle permettrait également de suivre facilement l'évolution de la maladie au fil du traitement.

Les prises de sang seraient toutes aussi, voire plus efficaces qu'une biopsie pour détecter un cancer: c'est en quelque sorte la conclusion d'une étude présenté le 4 juin au colloque de l'American Society of Clinical Oncology à Chicago (Etats-Unis). Pour parvenir à cette synthèse, des chercheurs ont analysé les résultats de plus de 15.000 prises de sang effectuées au préalable sur des patients atteints de différents types de tumeurs cancéreuses avancées (poumon, sein, colon, etc.).

A leur grande surprise, ils ont remarqué que les altérations génétiques détectées dans le sang étaient très similaires à celles identifiées par une biopsie des tissus tumoraux. Concrètement, des fragments de cellules cancéreuses ont été trouvés en petites quantités dans le sang.

Aussi surprenante soit-elle, cette découverte pourrait donc permettre aux patients d'éviter de subir une biopsie, qui n'est pas toujours sans risque et aux médecins, de répéter l'examen plus souvent en raison de son accessibilité. "C'est un geste beaucoup moins agressif et sans risques à la différence d'aller piquer dans un organe et ça peut être facilement répété ", a expliqué à France Inter Jean-Yves Pierga, oncologue à l'institut Curie. Outre ces avantages, la prise de sang, aussi appelée "biopsie liquide", permettrait également d'évaluer facilement le bénéfice du traitement et de l'adapter presque en temps réel.

"Ces résultats suggèrent qu'une analyse de l'ADN de la tumeur circulant dans le sang du malade peut révéler un grand nombre d'informations", a expliqué de son côté le Dr Philip Mack, professeur et directeur de pharmacologie moléculaire à l'université de Californie à Davis avant d'ajouter: "ce test génétique offre de plus une possibilité sans précédent de surveiller les changements de la tumeur, ce qui peut être essentiel pour décider des différentes options de traitement pour continuer à contrôler le cancer".

 

Une simple prise de sang permettrait de déterminer la nature d'un cancer, son pronostic et son risque de récidive.

Commentaires

-