Boire du lait de vache augmente-t-il vraiment le risque de cancer du sein ?

Boire du lait de vache augmente-t-il vraiment le risque de cancer du sein ?

Publié le 28/02/2020 à 16:17
Image par Couleur de Pixabay
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

Y a-t-il un lien entre consommation de lait de vache et cancer du sein, comme l’affirme une étude publiée dans l’International Journal of Epidemiology ? Pour le journaliste scientifique Julien Hernandez, c’est non.

Publiée le 25 février dans l’International Journal of Epidemiology, une étude scientifique menée par des chercheurs de Centre médical universitaire de Loma Linda (Californie, Etats-Unis) indique qu’une consommation quotidienne de produits laitiers augmenterait significativement le risque de cancer du sein chez la femme. L’étude a été menée auprès de 53 000 femmes nord-américaines pendant près de huit ans. Pendant cette période, leur alimentation a été passée au crible, tout comme l’historique médical de leur famille, leurs activités physiques, leur consommation d’alcool ou leur usage éventuel de traitements hormonaux.

« Une faible consommation de 1/4 à 1/3 de tasse de lait par jour a été associée à un risque accru de cancer du sein de 30% », avance Gary E. Fraser, coauteur de l’étude. « En buvant jusqu'à une tasse par jour, le risque associé passe à 50%, et pour celles qui boivent deux à trois tasses par jour, le risque s’accroît pour atteindre 70% à 80% », prévient-il.

Lait et cancer du sein : une question d’hormones
Pour Fraser, on pourrait expliquer ce lien entre cancer du sein et produits laitiers par la teneur en hormones sexuelles du lait de vache. « Le cancer du sein est un cancer hormono-sensible », rappelle le scientifique. La consommation de protéines laitières et d’autres protéines animales est également associée à l’augmentation du facteur de croissance IGF-1, censé favoriser certains cancers, indique Fraser.

A lire aussi : Cancer du sein : le soja est-il bon ou mauvais pour la santé des femmes ?

« Aucune raison de modifier ses habitudes alimentaires »
Les buveuses de lait doivent-elles s’inquiéter ? Pas sûr. Spécialiste de la vulgarisation de l’information scientifique, le journaliste Julien Hernandez a décrypté l’étude de Gary E. Fraser et de son équipe et balaie son propos, dans un article publié sur futura-sciences : pour lui, les conclusions de l’étude sont fausses. Boire du lait de vache n’augmenterait pas le risque de cancer du sein. « Cette nouvelle étude est observationnelle, et constate une augmentation du risque dans une cohorte très particulière et seulement si l'incidence est ajustée par rapport à la consommation de soja », assure-t-il.

Pour lui, les femmes n’ont aucune raison de modifier leurs habitudes alimentaires à cause des résultats de l’étude. A moins que leur consommation de lait de vache soit particulièrement excessive.

Pour réduire les risques de développer un cancer, mieux vaut pour lui s’en tenir à des recommandations solidement étayées par les études : adopter un régime alimentaire équilibré, riche en fruits et légumes, comme l’alimentation méditerranéenne, pratiquer une activité physique régulière et fuir les toxiques comme l’alcool et le tabac.

*étude scientifique du International Journal of Epidemiology

 

A lire aussi : Le lait d'amande: Un massacre pour les abeilles

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Une étude lie consommation de lait de vache et cancer du sein

Fil d'actualités Société