Canada: elle se croyait malade de la grippe, elle est amputée de trois membres à cause de la "bactérie mangeuse de chair"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Canada: elle se croyait malade de la grippe, elle est amputée de trois membres à cause de la "bactérie mangeuse de chair"

Publié le 26/03/2017 à 10:59 - Mise à jour à 11:00
©Jean-Sébastien Evrard/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une jeune Canadienne de 28 ans a été victime de la "bactérie mangeuse de chair", une maladie qui altère les tissus et dont la seule échappatoire à la mort est souvent une lourde opération avec amputation des membres trop atteints. La malheureuse victime parviendra cette fois à survivre.

Cette Canadienne a eu la vie sauve. Mais elle a laissé trois de ses membres que les médecins ont dû lui amputer, pour qu'elle ait une chance de survivre. Carrie Kirkness, une jeune femme de 28 ans et mère de deux enfants, pensait aller aux urgences pour une grippe, pour le moins sévère, puisque l'infection lui provoquait même des douleurs dans les membres. Elle était en fait victime d'une infection rare et gravissime qui ne laisse guère de choix dans le traitement: l'amputation.

La version canadienne du Huffington Post qui relate l'histoire, sans préciser avec exactitude la date, explique que tout a commencé pour cette jeune maman de manière assez "classique": des maux de gorge, des douleurs musculaires et un mal de tête. Le tout dans un contexte hivernal: le syndrome grippal ne fait guère de doute pour Carrie. Elle se rend dans un centre de soins, et un prélèvement dans sa gorge est effectué.

Mais elle ne pourra pas attendre les résultats: son bras droit se couvre d'une tâche de couleur bordeaux, et des douleurs terribles tourment la malheureuse malade. Transférée en urgence dans un hôpital, le verdict tombe. Carrie Kirkness est atteinte d'une "infection envahissante par le streptocoque du groupe A fasciite nécrosante ", soit la maladie dite de "la bactérie mangeuse de chair".

Une seule solution: le bloc-opératoire, et l'amputation du bras droit et d'une partie de sa jambe gauche. Pourtant, malgré cette première lourde opération, l'état de la malade va empirer, avec plusieurs défaillances d'organes internes, et une maladie qui se répand maintenant à la jambe droite. Devant les risques de décès et la lourdeur des opérations, la famille sera consultée sur la possibilité d'un arrêt des traitements. Refus de ces derniers, Carrie Kirkness repasse au bloc, cette fois pour se faire amputer de la jambe droite.

La jeune femme survivra finalement, et après un mois à l'hôpital, devrait intégrer un centre de rééducation pour apprendre de nouveau à vivre et à être autonome malgré ces opérations mutilantes. Qui lui auront malgré tout sauvé la vie.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Il n'y a pas eu d'autre choix qu'une triple amputation pour sauver la jeune femme.

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-