Cancer de la peau: comptez vos grains de beauté

Cancer de la peau: comptez vos grains de beauté

Publié le :

Lundi 19 Octobre 2015 - 15:59

Mise à jour :

Lundi 19 Octobre 2015 - 16:36
©JS Evrard/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Calculer les grains de beauté sur son bras droit permettrait d'évaluer ses risques de cancer de la peau. Selon une nouvelle étude britannique, une personne avec plus de 11 grains de beauté sur cette partie du corps présenterait un "risque accru" de développer la maladie.

Pour anticiper les risques de cancer de la peau, compter les grains de beauté sur son bras droit serait une méthode efficace: c'est la conclusion d'une étude menée par des chercheurs du King College de Londres (Royaume-Uni) et publiée dans le British Journal of Dermatology. Même si seulement 20 à 40% des mélanomes proviennent de l'évolution d'un grain de beauté, ce calcul, simple et rapide, donnerait vraisemblablement une indication très fiable sur notre propension à développer un cancer de la peau, selon les auteurs de l'étude.

Pour parvenir à ce résultat, les scientifiques ont analysé, sur une période de huit ans, les données d’environ 3.600 jumelles et jumeaux, puis, dans un second temps, celles d’un groupe de volontaires hommes et femmes. Après avoir compté leurs grains de beauté sur 17 zones de leurs corps et avoir pris en compte leur type de peau, de cheveux et la couleur de leurs yeux, les chercheurs ont fait une découverte des plus surprenantes: ils ont ainsi constaté que le bras droit serait idéal pour déterminer le nombre de grains de beauté présents sur tout le corps d'un individu, et par conséquent, évaluer les risques de mélanome.

Dans le détail, les personnes comptant plus de sept grains de beauté sur leur bras droit auraient neuf fois plus de risques d'en compter plus de 50 sur l'intégralité du corps. En parallèle, ceux qui en comptent plus de 11 sur le même bras peuvent en avoir plus de 100 au total, soit un indicateur fort du risque de mélanome.

Pour Simone Ribeiro, auteur principal de l'étude et chercheur au département épidémiologie génétique, "cette découverte pourrait avoir un impact significatif sur les premiers soins, permettant aux médecins généralistes d'estimer de manière plus précise et rapide le nombre total de grains de beauté présents rien qu'avec une partir du corps. Cela signifierait que plus de patients à risque de mélanomes pourraient être identifiés et suivis".

 

Compter les grains de beauté sur le bras droit permet d’évaluer le risque de cancer de la peau.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:



Commentaires

-