Cancer de la prostate: éjaculer 21 fois par mois pour réduire les risques

C'est bon pour la santé

Cancer de la prostate: éjaculer 21 fois par mois pour réduire les risques

Publié le :

Lundi 10 Juillet 2017 - 10:55

Mise à jour :

Lundi 10 Juillet 2017 - 11:14
Selon une étude américaine, publiée en décembre dernier dans la revue "European Urology", éjaculer fréquemment serait bon pour la santé. En effet, il suffirait d'atteindre l'orgasme au moins 21 fois par mois pour réduire le risque de contracter un cancer de la prostate.
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Ejaculer fréquemment aurait des vertus insoupçonnées: c'est ce que révèle une étude américaine publiée en décembre dernier dans la revue European Urology. Ainsi, selon ses résultats, atteindre l'orgasme au moins 21 fois par mois permettrait de réduire le risque de contracter un cancer de la prostate.

Menée par des chercheurs de Harvard et de l'université de Boston, cette étude portait sur 31.925 hommes en bonne santé, lesquels ont répondu à un questionnaire sur la fréquence de leur éjaculation. Agés d'une vingtaine d'années à l'époque, les participants ont été suivis pendant de nombreuses années, de 1992 à 2010, période durant laquelle 3.839 de ces volontaires ont été diagnostiqués porteurs d'un cancer de la prostate.

Et, à la grande surprise de certains, les scientifiques ont découvert après analyses que le fait d'éjaculer au moins 21 fois par mois (en se masturbant ou en ayant une relation sexuelle) réduisait sensiblement (-33%) le risque de contracter un cancer de la prostate. "Nous avons constaté que les hommes qui signalent des résultats plus élevés en terme de fréquence d’éjaculation à l’âge adulte sont moins susceptibles d’être diagnostiqués par la suite avec un cancer de la prostate", a expliqué Jennifer Rider, en charge de l'étude.

Toutefois, ces résultats sont à prendre avec des pincettes car aucun lien de cause à effet entre les deux phénomènes n'a encore été démontré. Mais certains ont déjà leur avis sur la question: comme l'explique le site Pourquoi Docteur, il se pourrait que l'éjaculation contribue à se débarrasser d'éléments néfastes comme des inflammations ou des infections au niveau du gland.

Pour rappel, le cancer de la prostate se situe au premier rang des cancers chez l'homme, nettement devant les cancers du poumon et du côlon-rectum. Selon les chiffres divulgués par l'Institut national du cancer (INCa), il a été responsable en 2015 de plus de 8.000 décès en France.

Ejaculer au moins 21 fois par mois permettrait de réduire le risque de contracter un cancer de la prostate selon une étude américaine.

Commentaires

-