Cancer: les champignons hallucinogènes réduiraient le stress des malades

Cancer: les champignons hallucinogènes réduiraient le stress des malades

Publié le :

Samedi 03 Décembre 2016 - 12:02

Mise à jour :

Samedi 03 Décembre 2016 - 12:04
Selon deux nouvelles études, la psilocybine, une substance active extraite des champignons hallucinogènes, permettrait de réduire fortement l'anxiété et le stress des personnes atteintes du cancer. La majorité des patients ont affirmé avoir plus d’énergie, un meilleur moral et de meilleures relations familiales et professionnelles suite au traitement.
©Ognen Teofilovski/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'idée peut paraître un peu saugrenue, et pourtant. Selon plusieurs scientifiques américains, la psilocybine, qui n'est autre qu'une substance active extraite des champignons hallucinogènes, permettrait de réduire fortement l'anxiété et le stress des personnes atteintes du cancer. D'après les résultats de deux études cliniques, publiées jeudi 1er décembre dans la revue spécialisée Journal of Psychopharmacology, un traitement de la sorte, combiné à un soutien psychologique, s'est montré efficace chez de nombreux patients et ce "pendant des mois".

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont fait appel à 29 cancéreux souffrant d'une détresse psychologique grave liée à leur maladie incurable. Selon leurs travaux, menés au centre médical Langone de l'université de New York, une seule dose de psilocybine suffirait à réduire l'angoisse des malades. Et les résultats le prouvent: au total, 80% des patients se sont rapidement sentis soulagés et moins stressé pendant une période de six mois. De plus, la majorité d’entre eux ont affirmé avoir plus d’énergie, un meilleur moral et de meilleures relations familiales et professionnelles suite au traitement.

"Nos résultats représentent la plus solide indication à ce jour des bienfaits cliniques d'une thérapie avec la psilocybine, qui peut potentiellement transformer les soins pour les personnes ayant un cancer et souffrant de détresse psychologique résultant de leur maladie", s'est félicité le Docteur Stephen Ross, principal auteur des travaux, précisant qu'aucun effet secondaire sérieux n'avait été observé. En parallèle, une deuxième étude, réalisée à la faculté de médecine Johns Hopkins (Maryland) sur 51 patients, a produit les mêmes effets.

Aussi surprenant soit-il, ce nouveau traitement pourrait ainsi redonner goût à la vie aux malades. "Etre face à un cancer qui met votre vie en danger peut être dévastateur sur le plan psychologique, provoquant de l’anxiété et une dépression", a expliqué Roland Griffiths, professeur à l'université Johns Hopkins. Et d'ajouter: "les patients souffrant de cette angoisse existentielle se sentent désespérés et s’inquiètent du sens de la vie et ce qui se passe après la mort".

Quant à la commercialisation du traitement, il pourrait être envisagé "si des essais cliniques plus étendus confortent ces résultats". De là, un médicament "sûr, efficace et bon marché prescrit de façon strictement contrôlé" pourra être commercialisé "pour soulager la détresse psychologique qui accroît le taux des suicides chez les cancéreux", a ajouté le Docteur Ross. 

 

Après une prise de psilocybine, les patients cancéreux souffrant d'anxiété et dépression ont vu leur moral s'améliorer.


Commentaires

-