Cannabis: une forte consommation à l'adolescence représente un handicap dans les études

Dangers

Cannabis: une forte consommation à l'adolescence représente un handicap dans les études

Publié le :

Vendredi 19 Mai 2017 - 14:55

Mise à jour :

Vendredi 19 Mai 2017 - 15:01
Des scientifiques américains et français ont diffusé jeudi une étude sur les effets de la consommation de cannabis sur les études des jeunes gens. Résultat? L'éventualité d'un échec scolaire est multipliée par 1,6.
© ALAIN JOCARD / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les effets néfastes du cannabis sont connus de tous. Cancer du poumon, troubles respiratoires ou cardiaques… cette drogue peut provoquer de graves problèmes de santé et même entraîner la mort. Pour lutter contre la consommation de ce psychotrope, des chercheurs de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) ont mené une grande étude sur plus d'un millier de personnes âgées entre 25 et 35 ans. Le but? Démontrer qu'une forte consommation de cette substance illégale à l'adolescence (avant 17 ans) peut entraîner, même plusieurs années après le sevrage, des handicaps au niveau des études et de la vie professionnelle.

Les résultats de leurs recherches ont été publiés jeudi 18 dans la revue scientifique International Journal of Epidemiology. A noter que les scientifiques français et américains ont également pris les facteurs extérieurs à la consommation de cannabis dans leur enquête, comme le sexe du sujet, sa situation familiale, sociale et psychologique.

Un lien a donc été établi entre certains cas d'échecs scolaires et la consommation de ce stupéfiant. La probabilité de rater ses études est ainsi multipliée par 1,6, puisque la capacité de concentration est diminuée, tout comme le contrôle de soi. Autre élément: les filles seraient plus sensibles que les garçons (en ce qui concerne l'impact du cannabis sur les études).

Toutefois, si les scientifiques ont tiré la sonnette d'alarme, demandant entre autres aux parents d'être vigilants au comportement de leur enfant adolescent, ils ont aussi nuancé leurs résultats en expliquant notamment qu'une personne en échec scolaire, à cause du milieu scolaire ou des aptitudes qu'elle développe, l'aurait été avec ou sans cannabis.

La probabilité de rater ses études est multipliée par 1,6 en cas de consommation forte de cannabis à l'adolescence.


Commentaires

-