Cas contacts : l’Assurance maladie n’arrive plus à suivre, un nouveau dispositif

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Cas contacts : l’Assurance maladie n’arrive plus à suivre, un nouveau dispositif

Publié le 28/10/2020 à 10:46
FRED DUFOUR / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
100 000 contacts quotidiens à prévenir en cette fin de mois d’octobre, contre 20 000 en septembre. Le système de contact-tracing montre ses limites.
 
Débordés, les agents de l’Assurance maladie ne peuvent plus appliquer le protocole jusqu’alors en place : téléphoner aux personnes testées positives pour avoir la liste (et les coordonnées) de ceux avec qui elles ont été en contact, puis passer de nouveaux coups de fils, cette fois aux cas contacts pour leur demander de s’isoler et de passer un test PCR. 
 
Certes, l’Assurance maladie dispose d’un certain délai, rappelant :
 
« Il faut sept jours se soient passés entre le moment où le cas contact voit la personne contaminée et le moment où elle doit se faire tester »
 
Par SMS et email
 
Il n’empêche, les 11 000 agents mobilisés n’y suffisent plus. La CPAM adapte donc ses procédures. Les cas contacts seront désormais prévenus par emails et SMS, voire par un SMS… confirmant l’envoi d’un message sur leur boîte mail ou leur espace personnel Ameli. 
 
Ils recevront ainsi toutes les informations utiles sur les règles à suivre, la période d’isolement, l’arrêt de travail, etc. En somme, les infos que l’on trouve aussi directement sur le site du ministère de la Santé
 
Les patients zéro, eux, continueront à être joints par téléphone. 
 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


L'Assurance maladie envoie des mails et des sms aux cas contact

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-