Ces objets du quotidien sont des nids à bactéries

Ces objets du quotidien sont des nids à bactéries

Publié le 28/02/2020 à 09:35
© Kirill KUDRYAVTSEV / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

 

 

Plus sales que la cuvette de vos toilettes, les billets de banque, boutons en tous genres et autres poignées transmettent allègrement les bactéries, voire des virus. Votre smartphone est aussi concerné ! 
 
Ne vous étonnez pas si vous voyez actuellement vdes commercants tenir la caisse équipés de gants en latex. La palme des objets du quotidien les plus sales revient aux billets de banque (et aux pièces de monnaie), qui véhiculent quelque 26000 bactéries. Et pour cause, ils passent de main en main à longueur de journée! Les plus précautionneux peuvent donc leur préférer la carte bancaire, qu’ils seront quasiment seuls à toucher, qui plus est à l’heure du paiement sans contact.
 
 
La liste est longue
 
Tout ce qui est poignées et boutons constituent également des vecteurs de bactéries et virus: guichets automatiques, passages pour piétons, parcomètres, distributeurs, télécommandes, poignées de portes… La liste est longue et il est difficile d’y échapper dans notre vie quotidienne. Seule alternative, se laver les mains toutes les heures, ce qui recommandé d’une manière générale par les médecins. 
 
Désinfecter son smartphone
 
Mais l’un de vos pires ennemis questions bactéries est bien cet objet qui ne nous quitte jamais, notre  smartphone! Dès 2011, une étude de chercheurs britanniques avaient démontré que 16 % de nos précieux téléphones hébergent, parmi des milliers d’autres, une bactérie Escheridia Coli, source de l’infection éponyme et qui est, rappelons-le d’origine fécale. 
 
Les bactéries préfèrent le caoutchouc
 
Voilà qui pourrait nous donner envie d’éteindre directement votre smartphone… pour le nettoyer. Bonne initiative, on peut le faire avec une lingette désinfectante. Ce geste est d’ailleurs conseillé au quotidien, à plus forte raison si l'appareil est protégé par une coque en caoutchouc, matière que les bactéries préfèrent au métal, au plastique rigide et au verre. 
 
Profitons-en pour passer un coup de lingette sur le clavier d’ordinateur, qui est aussi un sacré nid à bactéries. 
 
Quid du coronavirus ? 
 
Mais tous ces objets sont-ils vecteurs du coronavirus? En l’état actuel des connaissances sur le Covid-19, le virus ne survivrait que quelques heures sur des surfaces inertes.
 
Virus aéroporté
 
Toutefois une étude de chercheurs allemands a récemment démontré que cette durée pourrait s’étendre à plusieurs jours dans des circonstances favorables (humidité, temps frais...). Cela dit, s’agissant d’un virus aéroporté, qui se transmet principalement par les postillons, le risque d’attraper le coronavirus en utilisant des pièces de monnaie ou en tapotant sur son smartphone reste extrêmement faible. 
 
 


Se lav

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Votre smartphone abrite des milliers de bactéries

Fil d'actualités Société