Cholestérol: décriées, les statines pourraient bien réduire les risques de mortalité prématurée

Cholestérol: décriées, les statines pourraient bien réduire les risques de mortalité prématurée

Publié le :

Jeudi 07 Septembre 2017 - 18:09

Mise à jour :

Jeudi 07 Septembre 2017 - 18:25
Une étude marathon sur un anticholestérol a révélé ses résultats mercredi. Après vingt ans de recherches sur les statines, médicaments prescrits contre l'hypercholestérolémie, des scientifiques britanniques ont découvert que le risque de mortalité prématurée était réduit chez les patients qui n'avaient pas de maladie cardio-vasculaire apparente.
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les statines, médicament prescrit contre l'hypercholestérolémie, font l'objet depuis de nombreuses années de critiques et de méfiance de la communauté scientifique internationale car soupçonnées de provoquer beaucoup trop d'effets secondaires, allant des troubles musculaires à l'accident vasculaire cérébral hémorragique. Sans évoquer ni nier ces faits-là, des chercheurs britanniques, dont certains appartenaient à l'Imperial College School of Public Health, ont révélé mercredi 6 dans la revue américaine Circulation, les résultats d'une étude qui a duré près de vingt ans, et qui a été menée auprès de plus de 5.500 hommes (tous âgés d'entre 45 et 64 ans), sans maladie cardio-vasculaire apparente mais avec un taux élevé de cholestérol.

Et cette étude est bien plus encourageante que tout ce qui a été dit auparavant sur les statines puisqu'elle a démontré qu'elles permettaient de réduire les risques de mortalité prématurée. Ainsi, chez les 5.529 hommes examinés, et prenant régulièrement ce traitement, le risque de mortalité était réduit de 28%. Parmi eux se trouvaient des patients avec un taux de cholestérol très élevé, soit dépassant les 190 milligrammes/décilitre de sang (un taux normal ne devant pas excéder 100mg/dl).

Ainsi, chez les individus prenant une statine -de 40mg par jour de pravastatine- le risque de développer une maladie cardiovasculaire était diminué de 27%, et celui d'y succomber de 28%.

Outre les risques cardiaques, ce sont même les cas de mortalité toutes causes confondues qui auraient été réduits de 18% selon cette étude.

C'est une étude de vingt ans sur les statines qui a permis à des chercheurs britanniques d'en démontrer les bienfaits.


Commentaires

-