Cocaïne: ceux qui n'en consomment pas peuvent en avoir sur les mains

Cocaïne: ceux qui n'en consomment pas peuvent en avoir sur les mains

Publié le :

Vendredi 23 Mars 2018 - 16:27

Mise à jour :

Vendredi 23 Mars 2018 - 17:02
Selon une étude néerlandaise à paraître dans la revue "Clinical Chemistry" et relayée jeudi par Slate, plus de 10% des gens auraient des traces de cocaïne sur les doigts alors qu'ils n'en n'auraient jamais consommé de leur vie. Cette poudre blanche peut notamment se retrouver sur les billets de banque.
©Flickr Creative Commons
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Cette donnée a de quoi faire peur. Selon une étude néerlandaise à paraître dans la revue Clinical Chemistry et relayée jeudi 22 par Slate, plus de 10% des gens auraient des traces de cocaïne sur les doigts alors qu'ils n'en n'auraient jamais consommé de leur vie. Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les échantillons d'empreintes digitales de 50 personnes après qu'elles se soient lavées les mains, des personnes non-consommatrices de drogues.

Et après analyses, ils ont découvert que 13% des empreintes digitales présentaient des traces de cocaïne et 1% des traces d'héroïne. Concrètement, il est tout à fait possible d'être contaminé par une simple poignée de main, a rappelé Slate précisant qu'un nettoyage au savon n'était pas suffisant pour faire disparaître les traces.

"Croyez-le ou non, la cocaïne est un contaminant environnemental très commun, on sait qu’elle est présente sur de nombreux billets de banque. Mais nous avons tout de même été surpris d’en détecter dans un si grand nombre de nos échantillons d’empreintes digitales", a expliqué Melanie Bailey, co-auteur de l’étude.

Lire aussi - Record de saisies de cocaïne pour la douane en 2017

Mais que les non-consommateurs de drogues se rassurent: le test qui a permis de déceler les traces de cocaïne sur les mains sait visiblement distinguer celles issues d'une consommation de stupéfiants et celles issues d'un transfert secondaire.

Selon l'observatoire français des drogues et des toxicomanies, 5,6% des adultes ont expérimenté la cocaïne et 1,1% sont des usagers actuels. A noter que selon le code de la santé publique, l'usage illicite de l'une des substances ou plantes classées comme stupéfiants est puni d'un an d'emprisonnement et de 3.750 euros d'amende.

De plus, les personnes coupables de ce délit encourent, à titre de peine complémentaire, l'obligation d'accomplir un stage de sensibilisation aux dangers de l'usage de drogues

Plus de 10% des gens auraient des traces de cocaïne sur les doigts alors qu'ils n'en n'auraient jamais consommé de leur vie.


Commentaires

-