Côlon Tour: un intestin gonflable géant pour inciter au dépistage

Cancer Colorectal

Côlon Tour: un intestin gonflable géant pour inciter au dépistage

Publié le :

Mardi 28 Février 2017 - 11:54

Mise à jour :

Mardi 28 Février 2017 - 12:34
La Ligue contre le cancer repart sur les routes de France avec son intestin géant, pour la 6e année consécutive. Un côlon gonflable va être installé à travers la France jusqu'au mois de mai dans le but d'inciter les personnes de plus de 50 ans à se faire dépister du cancer colorectal.
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

Lucas Carcano

-A +A

Pénétrer au cœur d’un intestin pour tout comprendre du cancer colorectal, c'est l'idée aussi amusante que préventive qu'a eu la Ligue contre le cancer. Pour la sixième année consécutive, un côlon géant va faire le tour de France jusqu'au 20 mai. L'objectif est d'inciter les personnes à se faire dépister du cancer colorectal dans une approche ludique et pédagogique. Grâce à une structure gonflable géante représentant l’intérieur du côlon, la Ligue contre le cancer et ses partenaires proposent une information pour mieux appréhender les techniques de dépistage, mais aussi la maladie et les traitements.

Le cancer colorectal représente, par sa fréquence, le troisième cancer chez l’homme et le deuxième chez la femme. "Le cancer colorectal touche 42.000 personnes et est à l’origine de plus de 17.500 décès chaque année en France. Pourtant, s’il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit dans 9 cas sur 10", précise la Ligue contre le cancer.

Après 50 ans il est important de faire un dépistage du cancer de l’intestin tous les deux ans, même si on est en bonne santé. En effet, ce cancer peut rester très longtemps sans symptôme identifiable.  Il débute avec des polypes qui se développent sur les parois internes de l'intestin ou du rectum. Il s'agit de tumeurs bénignes qui avec le temps peuvent se transformer en cancer.

Or ces polypes où les tumeurs cancéreuses peuvent saigner. Repérer ces saignements permet donc d'identifier leur présence. Ces autotests permettent de recueillir un échantillon de selles à domicile, lequel doit être placé dans un tube. La réaction qui en découle permet de mettre en évidence la présence de sang dans les excréments.
Si le test est positif (environ 4% des cas), le patient se verra proposer une coloscopie qui permet de repérer un éventuel cancer ou de détruire les polypes. 

Le Côlon Tour passe dans de nombreuses villes francçaises, le programme est accessible ici.

Le cancer colorectal touche 42.000 personnes et est à l’origine de plus de 17.500 décès chaque année en France.

Commentaires

-