Consommation d'alcool pendant la grossesse: quels sont les risques pour la santé du fœtus?

Dangers

Consommation d'alcool pendant la grossesse: quels sont les risques pour la santé du fœtus?

Publié le :

Mercredi 06 Septembre 2017 - 14:56

Mise à jour :

Mercredi 06 Septembre 2017 - 15:02
En France, les femmes enceintes sont encore trop nombreuses à minimiser les risques d'une consommation d'alcool, même faible, pendant la grossesse, comme le révèle une récente enquête de l'agence sanitaire Santé publique France. Car beaucoup ne connaissent pas les conséquences sur la santé de l'enfant, qui peuvent être très graves.
©Flickr Creative Commons
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

En matière d'alcool, le principe de "tolérance zéro" s'applique pour les femmes enceintes, tout au long de la grossesse. Mais une récente enquête de l'agence sanitaire Santé publique France a démontré que les Français, ou plutôt les Françaises, minimisent encore trop souvent les dangers d'une consommation d'alcool, quelle soit faible, ponctuelle ou récurrente.

Cette enquête stipule que 44% des personnes sondées savent qu'il n'existe pas de consommation d'alcool sans risque pour l'enfant, c'est beaucoup mieux qu'en 2015 (25% à l'époque), mais pas encore suffisant pour les professionnels de santé. Surtout que beaucoup trop (encore 64% contre 53% en 2015) pensent encore que le vin et la bière sont moins dangereux pour le bébé que les alcools forts. Mais il n'en est rien, car toutes les boissons alcooliques contiennent de l'éthanol, et c'est bien ça qui néfaste pour le fœtus.

Mais que risque donc vraiment l'enfant? Quels sont les dangers pour sa santé? Dans ce domaine, il faut parler du syndrome d'alcoolisation fœtale, qui toucherait une naissance sur 1.000 selon le site de l'alcool info-service. Car ce syndrome, qui est l'un des effets les plus graves de la consommation d'alcool pendant la grossesse, a de nombreuses et terribles conséquences sur le fœtus.

Le cerveau peut être atteint et subir un retard de développement. Tout le système nerveux peut même en souffrir. Ce qui entraîne pour l'enfant, au cours de sa croissance, des retards d'apprentissage, des troubles psychologiques et même psychomoteurs.

Mais outre ces dommages psychologiques, le syndrome d'alcoolisation fœtale peut aussi provoquer de gros problèmes physiques avec des malformations cardiaques, des problèmes articulatoires ou de fonctionnement des différents organes.

Des malformations au niveau du visage ont aussi été imputées à la consommation d'alcool pendant la grossesse (déformation du crâne, du nez, de la bouche…).

A noter qu'il n'existe aucune dose minimale d'alcool connue pour être sans risque. 

Aucun alcool n'est toléré pendant la grossesse, qu'il soit fort ou faible, puisque l'éthanol que toutes les boissons de ce genre contiennent est dangereux pour le bébé.

Commentaires

-