Coronavirus : 700 000 tests par semaine, vraiment ?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Coronavirus : 700 000 tests par semaine, vraiment ?

Publié le 14/05/2020 à 11:15 - Mise à jour à 17:20
© MEHDI FEDOUACH / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Le plan de déconfinement intégrait un objectif de 700 000 tests de dépistage du Covid-19 chaque semaine, et ce dès le 11 mai. On en est encore loin, mais la demande est pour l’heure inférieure aux capacités.  
 
Alors que Radio France a comptabilisé un maximum de 150 000 virologiques effectués chaque semaine depuis fin février, même au pic de l’épidémie, le chiffre annoncé paraissait d’emblée bien ambitieux. 
 
« C’est impossible », avait même asséné Xavier Palette, président du Syndicat national des biologistes des hôpitaux en insistant sur le manque de « surblouses, de kits de prélèvement, de personnel... ».
 
De fait, tandis que l’on se rapproche de la fin de la première semaine de déconfinement, la capacité de tests de dépistage atteint péniblement la moitié de l’objectif fixé par le gouvernement, si l’on en croit le secrétaire général du Syndicat des biologistes, représentant des laboratoires privés. 
 
Interviewé par le site Industrie & Technologie, Francis Guinard affirme ce jeudi : 
« L’ensemble du système de santé français est aujourd’hui capable de réaliser environ 50 000 tests virologiques (RT-PCR) par jour, soit 350 000 par semaine »
Pas de panique, cependant, les capacités de tests montent en puissance et le confinement a fortement limité les contaminations. Toujours selon Francis Guinard, « nous sommes largement en mesure de répondre à la demande, qui n’est pas encore très conséquente ». 
 
Heureusement serait-on tenté de dire. Car même avec la mobilisation des laboratoires d’analyses privés, des hôpitaux publics et d’autres structures comme les laboratoires agro-vétérinaires ou de la police scientifique, l’objectif des 700 000 tests ne pourra être atteint avant la fin du mois de mai dans le meilleur des cas, toujours selon les syndicats. 
 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Laboratoires publics et privés sont mobilisés pour réaliser des tests virologiques

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-