Coronavirus : des soignants aux livreurs, ces professionnels qu'il faut applaudir par temps de confinement

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 20 mars 2020 - 18:29
Image
Des Français applaudissent les soignants depuis leur fenêtre, à Paris, le 18 mars 2020
Crédits
Martin Bureau / AFP
Des Français applaudissent les soignants depuis leurs fenêtres, le 18 mars 2020 à Paris
Martin Bureau / AFP

Depuis plusieurs jours à 20 heures, les Français se donnent rendez-vous aux fenêtres pour applaudir les soignants qui, dans nos hôpitaux, sont confrontés à la pandémie de coronavirus. L’occasion de saluer tous les professionnels qui, malgré l’état d’urgence sanitaire et le confinement général de la population, continuent à travailler afin d’assurer le minimum vital pour les Français.

Médecins, infirmières, aides-soignants…
Suivant le modèle italien donc, les Français se donnent rendez-vous, chaque jour à 20 heures, pour applaudir nos soignants, en première ligne à l’hôpital. Ils sont plusieurs centaines de milliers, dans les hôpitaux, mais aussi « en ville » : nos médecins et infirmiers libéraux qui continuent à soigner leurs patients dans des conditions difficiles et face à la menace.

Ils sont eux aussi en première ligne face à l’épidémie, nous pensons donc à tous ceux qui permettent aux hôpitaux de fonctionner : ils travaillent dans les services administratifs, mais aussi, dans les sous-sol et les étages, préparent les plateaux repas, s’échinent à l’entretien des chambres et du linge…

Kiné, pharmaciens et aides de vie
S’ils ont logiquement annulé leurs rendez-vous non indispensables, les kinés continuent à visiter les personnes âgées notamment, qui ont besoin de soins de manière très régulière. Pensons aussi aux aides de vie qui, chaque jour, continuent à rendre visite à nos aînés pour les soutenir dans leur quotidien à domicile.
Les pharmaciens sont également toujours présents dans leurs officines. Certains appellent d’ailleurs les Français à limiter leurs visites au strict nécessaire : « Ne venez pas pour acheter des produits de confort, clamait une pharmacienne il y a quelques jours sur les réseaux sociaux : il y a dans les pharmacies des personnes âgées, ou fragiles, qui ne doivent pas être exposées au virus. » 

Pompiers, gendarmes, militaires et policiers
Parmi les autres professionnels qui restent mobilisés, il y a bien sûr les pompiers, les policiers, les gendarmes et les militaires d’une manière générale. Des corporations qui restent toujours, quoi qu’il en coûte, sur le pied de guerre pour la population. Et, depuis quelques jours, réclament à l’État des masques de protection afin de continuer à mener leur mission à bien en limitant les risques d’infection ou de propagation du virus.

Les employés des supermarchés et de l’agroalimentaire
Les personnels de supermarché qui restent mobilisés dans des conditions parfois angoissantes doivent également être salués. Pensons aussi à tous les travailleurs de l’industrie agroalimentaire qui doit tourner à plein régime : les ventes en supermarché ont fait un bond de 30% environ ces derniers jours, ce qui correspond au volume des repas habituellement servis hors du foyer (dans les cantines ou les restaurants).  

Les postiers, les livreurs et les logisticiens
Sans oublier bien entendu les postiers qui continuent à délivrer le courrier tout au long de la semaine. Notez que, compte tenu des circonstances exceptionnelles, La Poste a décidé d’annuler les tournées prévues ce samedi 22 mars afin de permettre à son personnel, épuisé, de se reposer. Dans un appel sur les réseaux sociaux, une factrice expliquait être fatiguée de devoir livrer « des jouets, des chaussures ou des vêtements », et demandait aux Français d'arrêter de commander des biens inutiles ou de confort dans les prochaines semaines.

Les personnels des autres prestataires de transport continuent eux aussi à travailler. Responsables de la logistique, livreurs, ils permettent à nos pharmacies, à nos supermarchés et autres boutiques d’alimentation de rester achalandées…

Les éboueurs
Dans ces conditions particulières, saluons également le travail des éboueurs qui continuent à ramasser nos déchets. Certains Français ont laissé des messages de remerciement à ces « héros du quotidien » qui, courageusement, continuent à travailler pour le bien de tous.

Les agriculteurs et les artisans de l’alimentation
Comme les agriculteurs, les boulangers, les bouchers, les primeurs et les crémiers eux aussi continuent à travailler pour nous nourrir dans les prochaines semaines… A tous ceux-là et à tous ceux que nous oublions, un grand merci !  

14/08 à 18:20
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don