Coronavirus : la courbe des décès de 2020 rattrapera-t-elle celle des années précédentes?

Coronavirus : la courbe des décès de 2020 rattrapera-t-elle celle des années précédentes?

Publié le 03/04/2020 à 17:18 - Mise à jour le 04/04/2020 à 08:30
Tumisu de Pixabay
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

La pandémie COVID-19 est au cœur de l’actualité et sans minimiser l’impact de la propagation du virus, du travail des soignants et des difficultés liées au confinement, il est intéressant de regarder l’impact du Covid-19 sur la mortalité en France en 2020 et de le mettre en perspective. Si la courbe des décès de 2020 devait rejoindre celle de 2018 et de 2019, le Covid 19 devrait entraîner une mortalité supplémentaire de +4672 décès en Avril 2020 par rapport à 2019 et de 8525 par rapport à 2018.  Ce qui représente une surmortalité entre 10 et 17% par rapport aux deux années précédentes. (mise à jour sur base des chiffres disponibles au 3 avril 2020 pour Covid-19 et 23 mars 2020 pour les chiffres insee)

Depuis le début de l’épidémie du Covid-19, l’Insee publie chaque semaine le nombre de décès quotidien enregistrés dans chaque département

Le 27 mars la première note, sur le sujet des comparaisons avec les années précédentes, a été publiée. Afin de compléter l’analyse, nous avons rajouté l’année 2017, année ou le nombre de décès par grippe a été exceptionnel.

Sur la base des données Insee qui s’arrêtent au 16 premiers jours de mars, il y a plus de décès en 2018 et 2019 qu’en 2020.   Outre les problèmes de délais dans la réception des données (l’Insee récupère les données par voie dématérialisée pour la majeure partie mais aussi de manière marginale par courrier), il est à ce jour délicat d’estimer les chiffres à fin mars 2020.

Nous avons donc des chiffres exacts pour les années 2016 à 2019, et les deux premiers mois de 2020.  Cependant, les chiffres de Mars 2020 sont incomplets car ils s'arrêtent au 16 mars et représentent 26944 décès.  Se pose donc le calcul très sensible de l’estimation à fin mars 2020.  Cependant un certain nombre d’informations filtrent comme la diminution substantielle des accidents de la route (de 486 à 250 entre mars et avril estime auto plus entrainant la MAIF à proposer de diminuer la prime de leurs sociétaires et de les inciter à faire un don pour les soignants), des accidents cardiovasculaires et autres causes de mortalité liées à l’activité.

Nous nous sommes penchés sur cet exercice, certes périlleux à fin mars 2020 et nous arrivons à un chiffre estimé de 55187 décès en mars 2020, estimation incluant les chiffres connus à ce jour et prenant en considération, les chiffres publiés sur les décès liés au Covid 19 sur les 15 derniers jours de mars, ainsi qu’une estimation des baisses de décès liés aux autres causes.

A fin mars 2020, sur la base de notre estimation, la courbe de 2020 est toujours en dessous de celle des 3 années précédentes

Afin de rattraper la courbe de 2018 et de 2019, il faudrait que le Covid 19 entraine donc une mortalité de +4672 décès en Avril 2020 par rapport à 2019 et de 8525 par rapport à 2018.  Ce qui représente une surmortalité entre 10 et 17% par rapport aux deux années précédentes.

Une analyse plus poussée sur l’âge des personnes décédées permettra probablement de conclure qu’en 2020, le Covid 19, entrainera une diminution de l’espérance de vie des personnes âgées mais pour l’instant il est trop tôt pour conclure.

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Fil d'actualités Société